Shawinigan revit son Eclyps d’été

Par Antoine Tremblay

Pour une quatrième année consécutive, les Sélénites, les habitants de la lune, font leur retour à Shawinigan. C’est sous la chaleur presque accablante de la belle soirée du 6 juillet dernier qu’ils ont débuté leur mission : convaincre le public qu’ils existent vraiment.

Des effets spéciaux, des pièces pyrotechniques, des acrobaties à couper le souffle, les habitants de la lune ne ménagent pas les prouesses pour épater le spectateur. Dans une version toujours améliorée, c’est 90 minutes de rêve et d’imaginaire que l’auditoire, assis dans l’amphithéâtre tournant, vivra en regardant la scène.

Pour l’ensemble du spectacle, le public verra une version quelque peu différente du spectacle de l’an passé. La trame de fond de l’histoire reste la même. Un jeune garçon met en doute l’existence d’un peuple lunaire, les Sélénites. Dès lors, les habitants de la lune mettent tout en œuvre pour se rendre sur la Terre afin de convaincre l’enfant de leur existence. En d’autres cas, ils disparaitront.

Des scènes ont été ajoutées, d’autres ont été ajustées. «Chaque année, il y a de nouveaux numéros de cirque, mentionne l’auteur et metteur en scène, Bryan Perro. Le spectacle de cette année, c’est la même magie qu’avant, mais bonifié. Tous les ans, le spectacle est modifié. On essaie de faire en sorte qu’il y ait une évolution dans le show», souligne-t-il.

Une autre nouveauté de cette année, c’est le jeune Gabriel Saint-Jean qui se glisse dans la peau de l’enfant sceptique. La nature étant ce qu’elle est, le jeune Gabriel Sylvestre a trop grandi pour camper à nouveau ce rôle.

La majorité des acrobates sont nouveaux dans le spectacle. «La plupart de nos artistes sortent tout juste de l’école du cirque. Ils prennent un peu d’expérience avec le spectacle et ils s’en vont par la suite», mentionne M. Perro. Seulement 3 acrobates sur 15 sont les mêmes que l’an passé.

A voir la réaction du public lors de la première, le spectacle plaira aux jeunes et aux moins jeunes. Les artistes qui, depuis le 11 juin, travaillent ardemment à donner le meilleur d’eux-mêmes prendront assurément de l’expérience et de l’assurance d’ici la dernière représentation le 21 août.

Teinté d’humour, le spectacle divertit, éblouit et remet en question. Au fait, les Sélénites existent-ils vraiment ? Les quelque 900 personnes présentes lors de la première y croient déjà du moins…

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires