Taillon et Fortin veulent demeurer à Shawinigan

Par superadmin
Taillon et Fortin veulent demeurer à Shawinigan

HOCKEY. Le défenseur Louis-Philip Fortin et l’attaquant Charles Taillon n’ont peut-être que 17 ans, mais ils comptent bien faire leur place et aider les Cataractes de Shawinigan cette saison. TC Media s’est entretenu avec les deux amis, qui affronteront les Tigres de Victoriaville ce soir du côté de Trois-Rivières.

Même s’il a été incapable de noircir la feuille de pointage en 21 rencontres l’an dernier, le produit du Blizzard du Séminaire St-François Charles Taillon est confiant de pouvoir percer l’alignement de Martin Bernard à la fin août. «L’an dernier, j’ai réussi à jouer junior et cette année, je veux avoir un poste régulier. J’ai travaillé fort cet été pour y arriver. J’ai perdu 10lbs et je suis plus rapide. Je le sens sur la glace», a-t-il lancé.

Le numéro 92 sera en uniforme jeudi soir lors du premier match hors-concours de Shawinigan. «Je suis capable de marquer des buts Je n’ai pas réussi l’an dernier, mais je veux inscrire mon nom à la feuille de pointage cette saison. Je suis un gros bonhomme, qui veut amener sa vitesse et un bon échec-avant. Lorsque ça va moins bien pour l’équipe, je veux continuer d’amener mon intensité sur la glace», a affirmé celui qui a pris un pouce au cours des derniers mois.

Plusieurs recrues tenteront de faire leur place en Mauricie au cours de la prochaine semaine. «Il y a de la compétition sur la glace. Les gars ont la même mentalité que j’avais l’an dernier en arrivant ici. Personnellement, je veux faire encore mieux. J’ai vu c’était quoi le junior et je sais à quoi m’attendre. Il est important de ne jamais se décourager lorsque c’est plus difficile. Moins jouer m’a fouetté et j’ai continué de m’améliorer lors des entraînements».

Louis-Philip Fortin prêt à faire le saut

Rappelé lors de six rencontres l’an dernier, l’arrière Louis-Philip Fortin se sent prêt à rejoindre la brigade défensive des Cataractes. «Je possède une bonne première passe et je suis capable d’appuyer l’attaque au besoin. J’ai eu beaucoup de temps de glace à Magog l’an dernier, ce qui m’a permis de me développer. Si je suis capable d’amener le même niveau de confiance ici, ça devrait bien aller. Je vais essayer de jouer du mieux que je pourrai. Les résultats viendront avec le travail».

Reconnu pour sa vision et son coup de patin, le jeune homme de Sherbrooke a amélioré certaines facettes de son jeu au cours de la période estivale. «J’ai pris de la force physique et ça paraît dans mes batailles à un contre un. J’ai également amélioré ma vitesse. Je suis bon dans les deux sens de la patinoire».

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires