Un bâtiment vert unique au Canada

Photo de Bernard Lepage
Par Bernard Lepage

L’industrie automobile est souvent pointée du doigt lorsqu’on parle de protection de l’environnement. À Shawinigan pourtant, un concessionnaire attire l’intérêt de bien des experts spécialisés dans la préservation de nos richesses naturelles.

Richard et Gilbert Déry, propriétaires de la concession Hyundai à Shawinigan depuis 1989, font construire sur le boulevard des Hêtres un édifice qui n’aurait pas son pareil au Canada.

Lorsqu’il sera terminé à la fin de l’année 2006, l’immeuble offrira un rendement énergétique environ 35 à 40% supérieur à des bâtiments similaires. Pour atteindre ces résultats exceptionnels, les frères Déry ont investi dans des technologies énergétiques à la fine pointe, dispendieuses sur le coup mais rentables sur le long terme. «C’est un investissement de 1,5 million$ qui nous aurait coûté un peu moins de 1million$ si on l’avait fait selon les normes traditionnelles», explique Gilbert Déry.

Dépendemment si leur projet se qualifie dans les programmes d’efficacité énergétique canadien et québécois, les frères Déry pourraient rentabiliser leur investissement en quelques années seulement.

Au chapitre de l’isolation, le coffrage isolant (le ciment des quatre murs est coulé dans des blocs de styromousse creux) offre un facteur d’isolation de 25 à 30% supérieur aux procédés traditionnels. Dans ses interventions publiques visant à promouvoir l’utilisation du ciment dans le domaine de la construction, Béton Canada cite le chantier de Shawinigan comme un exemple à suivre dans l’avenir.

Au niveau de la chaleur et de la climatisation, le nouvel édifice fonctionnera selon la méthode révolutionnaire de géothermie qui est reconnue comme la plus efficace au monde actuellement.

Celle-ci consiste à forer une vingtaine de puits, à environ 300 pieds sous la surface et d’un diamètre de cinq pouces. À cette profondeur, la température de l’eau qui circule se situe à environ 9 dégrés Celsius, l’année durant.

Circulant dans une thermopompe, c’est ce liquide qui chauffera l’intérieur du bâtiment durant l’hiver et qui le climatisera durant l’été. Gilbert Déry explique qu’un bâtiment comme le sien, construit selon les normes traditionnelles, coûte annuellement 40 000$ en chauffage et électricité. «On devrait s’en tirer avec des coûts de 23 000 à 24 000$ par année», estime-t-il.

Poursuivant sur ce virage écologique, la concession Hyundai de Shawinigan a été construite sur un plancher chauffant dans lequel de l’eau chaude circulera. Enfin, les frères Déry installeront un système de récupération des eaux de pluie. Après avoir été traités par un système d’épuration, plus de 800 000 litres pourront être réutilisés annuellement à des fins sanitaires (lave-auto, réservoir de toilettes, etc.). «J’ai toujours cru en la nécessité de prendre soin de notre environnement», souligne M. Déry. On parle de plus en plus de voiture à hydrogène ou à batterie. Notre bâtiment s’inscrit dans cette nouvelle façon de penser l’avenir.»

En plus de ses vertus écologiques, le nouveau bâtiment sera bien entendu plus adapté aux besoins de la concession Hyundai à Shawinigan. La salle de montre pourra abriter huit véhicules – contre trois actuellement – et la cour extérieure aura une capacité de 180 automobiles. «Nous sommes une concession en santé avec des ventes annuelles de 300 véhicules neufs et 175 usagés, détaille Gilbert Déry. Hyundai a renouvelé ces dernières années sa flotte et les modèles sur le marché sont très appréciés des clients.»

Le revalorisation de l’image des concessionnaires dans l’industrie automobile est une tendance généralisée ces dernières années en Amérique du Nord. Les spécialistes estiment qu’elle permet à court terme une augmentation des parts de marché de près de 25%.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires