Un héritage qui disparaît en un claquement de doigts

Par superadmin

VOL. Le collectionneur Alain Bussières a eu toute une surprise le 13 juillet au matin, alors qu’il a constaté que des voleurs s’étaient emparés de sa caméra, son portable, mais surtout de sa collection de monnaie estimée à quelques dizaines de milliers de dollars.

Dans la nuit du 12 au 13 juillet, une voiture s’est garée au 475, 5e Avenue à Shawinigan-Sud et a permis à un ou des cambrioleurs de se sauver avec une importante collection de monnaie, pourtant bien cachée par son propriétaire Alain Bussières. «C’est comme le voleur savait exactement où était ma collection. Je ne soupçonne personne. J’ai parlé de ma collection à mes amis. Peut-être que les voleurs ont vu mes achats sur Ebay. J’aimerais retrouver toute ma collection ou du moins une partie», a laissé tomber celui qui donnera une récompense pouvant aller jusqu’à 1000$ à la personne possédant des informations qui pourraient mener à l’arrestation du ou des coupables.

Cette passion pour l’argent de différentes époques et pays est assez récente pour le jeune retraité. «J’ai commencé lorsque mon garçon, qui avait collectionné les cartes de hockey pendant des années, m’a proposé de commencer ma propre collection de monnaie. Il m’a montré comment fonctionnait le site Ebay et j’ai graduellement acquis des billets de banque, ainsi que des pièces d’argent et d’or. Depuis un an et demi, c’était vraiment devenu une passion. Je voulais la redonner à mes enfants et petits-enfants», a affirmé Alain Bussières.

Si les policiers réussissent à mettre la main sur les malfaiteurs, Alain Bussières pourrait retrouver une partie de sa collection. «J’ai la liste de chaque pièce que j’ai achetée à la Monnaie royale canadienne. Il est possible de reconnaître ma collection, car je mettais la date de l’achat et un astérisque sur les cartons protecteurs. J’aimais rechercher les pièces quelques heures chaque semaine et obtenir la documentation historique associée à chaque achat. Je voulais que mes petits-enfants partent leur propre collection un jour».

Après avoir passé plusieurs heures à la recherche et l’achat des pièces composant sa collection, le résident de Shawinigan-Sud semble hésiter à replonger dans l’aventure. «J’ai complètement arrêté ma collection. La semaine avant le vol, je m’étais inscrit à la Société Numismatique du Québec. Je sais ce que j’avais et là, je dois tout recommencer à zéro».

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires