Un papillon lune aperçu à Saint-Gérard

Photo de Bernard Lepage
Par Bernard Lepage

Une résidente du chemin Principal à Saint-Gérard-des-Laurentides a eu une surprise de taille en allant faire sa promenade quotidienne sur son parterre.

Accroché à une branche de pommier, ce magnifique et gigantesque papillon de couleur vert émeraude prenait la pause.

Après quelques recherches sur Internet, il nous est possible de l’identifier. Il s’agit d’un papillon lune mâle ou, si vous préférez, d’un Actias luna. Ce papillon n’est pas rare en soi mais il est par contre rare de pouvoir l’observer de si près.

Voici ce que dit le site de l’Insectarium de Montréal à propos de ce papillon.

Le papillon lune est l’un de nos plus beaux papillons de nuit. Ce majestueux papillon, aux antennes plumeuses, se distingue par son coloris vert émeraude et par sa longue traîne formée par le prolongement de ses ailes postérieures.

Son cycle de vie

Sous notre latitude, il y a une seule génération par année. Les adultes émergent à la mi-mai. Peu de temps après l’accouplement, le mâle meurt et la femelle vit une courte période, soit de 10 à 20 jours, le temps de compléter sa ponte. La chenille verte du papillon lune est ornée de quelques rangées de petits points noirs et d’une rangée de taches orangées sur chaque côté de son corps. À maturité, elle atteint facilement 8 cm de longueur. À l’automne, elle descend au sol et commence à tisser son cocon entre des feuilles séchées. Elle hibernera protégée par son cocon et au printemps suivant, l’adulte émergera.

Plantes nourricières de la chenille

La chenille, solitaire, se nourrit de feuilles de bouleau, d’ostryer, de noyer, de hêtre, de chêne, d’orme, de cerisier, de prunier, de tilleul, de saule et d’érable. L’adulte, ayant des pièces buccales réduites, ne peut s’alimenter. Cependant, vous observerez la femelle en train de pondre ses oeufs sur l’écorce, les feuilles ou les branches de feuillus dont se nourrissent les chenilles.

Où les observer

Le papillon lune est réputé pour sa grande beauté et sa taille imposante. La chasse abusive de cette espèce de même que sa grande sensibilité à la pollution contribuent à la baisse de sa population.

Admirez le papillon lune par de belles et chaudes soirées au début de l’été. Tout comme la plupart des Saturniinae (sous-famille), le papillon lune vole dans des endroits dégagés à l’orée des bois, dans des clairières et des sentiers. Vous l’observerez près des espèces d’arbres feuillus dont se nourrit la chenille. De plus, les adultes attirés par les lumières, peuvent être aperçus en vol près des lampadaires.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires