Un parc et un panthéon pour les canotiers

Photo de Bernard Lepage
Par Bernard Lepage

La 75e édition de la Classique sera plus que jamais celle des canotiers alors qu’un parc et un temple de la renommée leurs seront consacrés à Shawinigan.

C’est avec beaucoup d’émotions que Réjean Huard a annoncé la concrétisation de ces deux projets qu’il caressait depuis son arrivée en poste en 1994. «Après 75 ans, c’était inconcevable que rien sur le bord de la rivière Saint-Maurice, à Shawinigan, ne commémore les courses de canots.»

L’omission sera corrigée d’ici l’automne alors que dans le Parc des canotiers, face à l’Auberge Gouverneur, un monument format géant prendra place. Un canot de dix-huit pieds sera soutenu par deux pilliers en granite. Trônant au sommet de l’œuvre, deux avirons seront ensuite installés en croisé, symbolisant un salut aux canotiers lors de leur passage au terme de la 2e étape de la Classique. À la base, le monument sera encerclé de trente poteaux, chacun comportant trois petits avirons sur lesquels seront inscrits les noms des gagnants depuis 1934.

Juste à côté, sur le plancher du pavillon déjà aménagé sur le bord de la rivière, des plaques de granite de 36 pouces carrés seront apposées. Elles viendront identifier par une photo et quelques notes biographiques les membres du Temple de la renommée. Trois ou quatre canotiers et bâtisseurs seront ainsi intronisés annuellement, ce qui formera au fil du temps un trottoir des célébrités.

Comme Réjean Huard l’expliquait, il ne s’agit là que de la phase I du panthéon des canotiers car éventuellement, il faudra trouver un local pour y présenter une exposition permanente. Cet espace pourrait également servir pour accueillir l’administration de la Classique.

L’inauguration du parc ainsi que l’intronisation des quatre premiers membres du Temple de la renommée auront lieu le vendredi 22 août lors d’une cérémonie sur l’heure du souper.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires