Un partenariat ACCQ/ACRQ gagnant!

Par superadmin

SPORT. L’Association des coureurs en canot du Québec (ACCQ) et l’Association des coureurs en rabaska du Québec (ACRQ) ont décidé de travailler ensemble pour améliorer leur sport respectif, une décision qui devrait s’avérer payante à long terme.

Les membres des deux associations pourront profiter de plusieurs avantages dans les commerces de la région grâce leur carte officielle, partageront l’eau chaque premier mercredi du mois à Trois-Rivières et même lors de certaines courses du circuit provincial. «Je trouve que c’est vraiment positif. Nous voulons amener le sport à un certain niveau et c’est plaisant de voir les gens s’impliquer de la sorte, au lieu de voir les deux associations travailler de leur côté», a souligné Martin Gervais, président de l’ACRQ.

Son collègue du côté de l’ACCQ, Mathieu Pellerin, est heureux de voir les deux groupes travailler main dans la main pour le bien du sport. «Martin est un ami et quelqu’un sur la coche. Il met du temps dans le rabaska et ça paraît. Nous allons faire les courses de Waterloo, Laval et Jean-Pierre Petit ensemble, afin d’amener plus de gens aux courses. Nous voulons vraiment créer des événements».

Des nouveautés

Parmi les nouveautés qui marqueront la prochaine saison, les rabaskas auront désormais neuf rameurs en tout temps, contrairement à onze l’an dernier. «Sur le coup, ça a chialé un petit peu, mais les directeurs d’équipes étaient unanimes, la décision était pour le bien du sport. Aujourd’hui, nous entendons que des équipes veulent se former dans des villes dont nous ne soupçonnions même pas l’intérêt. Le fait de passer à neuf rameurs simplifie les choses au plan organisationnel pour les équipes», a analysé Gervais.

L’ACRQ pourrait profiter d’une plus grande visibilité lors de la prochaine Classique internationale de canots de la Mauricie. «Nous ne savons toujours pas si l’organisation offrira des bourses plus importantes aux équipes, mais nous voyons déjà des images promotionnelles présentant le rabaska sur les réseaux sociaux de l’événement, ce qui aurait été impensable par le passé. Nous apprécions ce geste».

De son côté, l’ACCQ souhaite permettre aux personnes intéressées d’essayer le canot. «Nous allons offrir des cliniques pour la relève, où les canotiers pourront améliorer leur technique. Le mercredi, nous aurons des courses pour la relève, où nous espérons aller chercher des curieux avec le rabaska», a raconté Mathieu Pellerin.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires