Un vétéran de la Guerre en visite à l’école Antoine-Hallé

Photo de Sandra Lacroix
Par Sandra Lacroix

Dans le cadre d’un cours en classe, les élèves de 6e année de l’école primaire Antoine-Hallé, dans le secteur Grand-Mère, ont reçu le 19 avril dernier la visite de M. Claude Sylvestre, un vétéran de la Deuxième Guerre mondiale.

Fait particulier, c’était la première fois que M. Sylvestre présentait un témoignage dans une école du Québec. Âgé de 89 ans, le vétéran a livré un témoignage unique empreint de sa passion pour les services militaires qu’il a accomplis pour sa patrie, le Canada. Il a quitté le nid familial dès l’âge de 19 ans pour suivre les traces de son père qui avait lui-même survécu à la Première Guerre mondiale. Il a participé à la dernière bataille en Italie avec le 22e Royal Régiment.

Initiative de l’enseignante Sara Moreau, cette activité a permis de compléter les notions abordées en classe, dans le cours d’Univers social. À travers lectures, images, vidéo, etc., les élèves ont découvert les événements entourant la Deuxième Guerre mondiale, les conséquences de cette dernière, l’influence sur la société québécoise, etc.

C’est lors d’une recherche en classe pour le «Jour du Souvenir» que Mme Moreau et ses élèves ont pris connaissance de Projet Mémoire. Ce dernier consiste à découvrir des anciens combattants canadiens ayant survécu à la Deuxième Guerre mondiale. C’est dans le cadre de ce projet que la visite de Claude Sylvestre a été rendue possible.

«Pendant l’avant-midi, les élèves ont entendu les mots d’un octogénaire qui a vu, entendu, senti et touché une période de l’histoire qui habituellement est seulement lue dans les bouquins historiques de la bibliothèque. Son témoignage complète merveilleusement bien ce qui a été abordé en classe, dans le cadre du programme d’Univers social. Parfois surprenants, parfois dérangeants, les évènements vécus par M. Sylvestre ne peuvent laisser personne indifférent», raconte Mme Moreau.

C’est avec ses neuf médailles épinglées au veston et une fierté du devoir accompli qui se lit sur son visage que M. Sylvestre a partagé avec les élèves ses expériences qui ont contribué à défendre notre pays.

Malgré son ouïe quelque peu déficiente, séquelle laissée par le bruit infernal des bombardements, M. Sylvestre a su répondre avec assurance aux questions des élèves qui sont maintenant en mesure de mieux comprendre les services qu’il a rendus au Canada, mais aussi les conséquences, dans sa vie quotidienne, de sa participation au conflit armé de 1939-1945.

À voir les regards attentifs dans l’assistance, nul doute que le souvenir de cette visite restera gravé à jamais dans la mémoire de plusieurs élèves.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires