Une chirurgie émotionnelle par les odeurs

Par superadmin

Nathalie Menga a du flair. Elle déniche les bonnes huiles essentielles et confectionne les mélanges idéaux pour détendre et soulager les patients qu’elle reçoit à Saint-Mathieu-du-Parc, Shawinigan et Trois-Rivières.

Nathalie est aromathérapeute. Les gens viennent la rencontrer pour soulager des maux bien précis, comme des otites, le rhume, des problèmes intestinaux ou sexuels, ou encore pour se laisser envelopper d’odeurs et relaxer en se faisant masser.

Originaire de la Belgique, Nathalie Menga a étudié en naturopathie à Paris pendant quatre ans avant de se spécialiser en aromathérapie. Elle quitte l’Europe pour venir s’établir à Saint-Mathieu-du-Parc, village avec lequel elle est tombée en amour pour ses grands espaces et pour son allure écologique.

La thérapie par les odeurs

Selon Nathalie, la thérapie par les odeurs permet de trouver presque à tout coup la source de tous les maux. Elle rencontre ses clients au préalable, établit un bilan de santé et discute avec eux en premier lieu.

«Je leur fais sentir des odeurs. Ils me disent l’odeur qui les rassure, l’autre qui les met en confiance, une autre qu’ils détestent parce qu’elle leur rappelle leur père qui les avait réprimandés un jour. Petit à petit, ils se confient», explique Nathalie Menga. Lors des traitements, elle sort de ses dizaines de petits flacons ces odeurs discutées lors de la première rencontre et tente de faire parler ses patients. «Après m’avoir expliqué le conflit relié à une odeur, je place l’odeur qui le met en confiance ou celle qu’il aimait sous son nez. Je lui demande alors ce qu’il aurait voulu faire dans la situation conflictuelle», ajoute-t-elle.

Par cette thérapie, les gens réalisent que certains événements de leur vie n’ont pu être effacés de leur mémoire et restent toujours emprisonnés à l’intérieur. «C’est comme une chirurgie émotionnelle. On ouvre, on enlève le kyste émotionnel. On libère la personne», figure la naturopathe.

Elle ajoute aussi que la bonne utilisation des huiles essentielles peut aider à régler certaines maladies. Pour apaiser certains maux ou contribuer à la guérison, elle travaille les points réflexologiques, utilise des huiles à propriétés antiseptiques, tonifiantes, diurétiques, etc. «Un traitement en aromathérapie remet les gens en vie. Ils arrivent gris, déprimés et blasés. Leur faire découvrir des odeurs fraîches fait qu’ils ressortent les joues rouges et les yeux pétillants», ajoute-t-elle fièrement.

Les dangers

Effectuée par un professionnel, cette forme de médecine naturelle est sans danger. Cependant, selon Nathalie Menga, il est important d’être bien informé avant d’appliquer une huile.

Comme elle l’explique, plusieurs variétés d’huiles essentielles provenant d’une même plante sont disponibles sur le marché. Chacune des variétés ayant une propriété différente, il est important d’être à l’affût des effets de chacune des huiles. «Certaines huiles peuvent aussi être coupées avec des huiles végétales, il faut être vigilant», fait-elle remarquer.

Les Cèdres recyclés

Qu’est-ce que l’entreprise grand-méroise Les Cèdres recyclés de la Mauricie et Nathalie Menga ont en commun? Un partenariat…

Nathalie a récemment joint l’équipe et confectionnera les huiles à diffuser, à massages et thérapeutiques pour l’entreprise. «Eux vont me fournir les huiles, dont leurs huiles, et moi je vais faire les mélanges!», mentionne-t-elle.

Nathalie offrira aussi des ateliers d’aromathérapie ce printemps. Le 12 mai à Trois-Rivières, elle expliquera le processus de distillation, les critères de qualité, les précautions à prendre, en plus d’expliquer les origines et les vertus de ce type de médecine. Le 2 juin, le même atelier a lieu à Shawinigan.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires