Une médaille de bronze qui vaut de l’or !

Par superadmin

L’équipe de volleyball juvénile du Séminaire Sainte-Marie a remporté la médaille de bronze lors des derniers régionaux, qui se sont déroulés à l’école secondaire Chavigny. Cette troisième position se veut un bel exploit pour cette formation, dont quelques joueuses devraient normalement évoluer dans un niveau inférieur en raison de leur âge.

À sa première année à la tête de l’équipe juvénile de volleyball des Cactus du Séminaire Sainte-Marie, l’entraîneur-chef Denis Paquin avait confiance en son équipe, dont une joueuse est en deuxième secondaire et deux sont en troisième secondaire. «On visait une bonne position, même si mes filles sont plus jeunes que les autres équipes. Comme on savait que les six premières équipes accédaient aux séries éliminatoires, donc on visait au moins le troisième rang. On a pratiquement battu Nicolet en demi-finale, mais après avoir gagné le premier set, nous avons perdu les deux suivants. Nous avons battu la polyvalente La Découverte en deux setsdans le match de la médaille de bronze», a raconté le pilote, qui a été très fier de voir ses joueuses défendre la position qu’elles avaient acquise en saison régulière.

Avoir des athlètes plus jeunes n’a pas été un problème pour les Cactus, qui ont réussi à créer une belle chimie sur le terrain malgré tout. «Il y a plus de travail à faire avec elles, à qui on montre la bonne technique. Ces filles ont progressé plus vite que si elles avaient joué dans leur calibre respectif. L’an dernier, il y avait des équipes en cadet et juvénile, mais en raison du manque de joueuses, nous n’avons fait qu’une équipe juvénile cette année. Nous aurons six joueuses qui reviendront l’an prochain et si nous avons suffisamment de filles pour partir une équipe en benjamin ou cadet, nous allons le faire. Les jeunes sont plus difficiles à aller chercher et il y a moins d’élèves dans les écoles, ce qui fait en sorte qu’il est difficile d’aller chercher de la relève», a mentionné Denis Paquin.

Chose certaine, c’est un travail d’équipe qui aura fait la différence tout au long de la saison. «C’était la première année que j’étais entraîneur et je me suis amusé toute l’année. Au début de la saison, les filles m’ont dit qu’elles voulaient s’amuser et gagner, ce qui impliquait de toujours donner son 100%. Tout le monde a mis l’épaule à la roue et j’ai mis mes jeunes avec mes plus vieilles pour faire de bonnes combinaisons».

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires