Une première en 32 ans

Photo de Bernard Lepage
Par Bernard Lepage

Pierre Bordeleau est devenu mardi après-midi le juge en titre de la Cour municipale de la Ville de Shawinigan.

La salle d’audience était bondée et c’est facile à comprendre puisqu’il y avait 32 ans qu’une telle cérémonie n’avait pas eu lieu sur le territoire de Shawinigan. Le prédécesseur de celui qu’il faut désormais présenter comme l’honorable Pierre Bordeleau, le juge Claude Trudel, avait été assigné à la Cour municipale de la Ville de Shawinigan en 1980 et avait occupé ce poste jusqu’à son décès subit en avril 2010.

Depuis ce temps, c’est l’honorable Jacques Désaulniers qui agissait comme juge sur une base intérimaire.

Admis au Barreau en 1980, Me Bordeleau a exercé la profession d’avocat en cabinet privé, en particulier dans les secteurs du droit immobilier, municipal, civil général, pénal et des sûretés. Il a également été bâtonnier de la Mauricie en 2000-2001.

Le nouveau juge a également siégé au conseil municipal de Saint-Séverin, d’où il est natif, pendant plus de 10 ans (1986 à 1997) dont quatre ans au poste de maire de 1993 à 1997.

C’est le Juge en chef adjoint de la Cour du Québec, André Perreault, qui a présidé la cérémonie d’assermentation. «Avec la nomination de Me Bordeleau, on peut être rassuré par le système de nomination des juges, a-t-il expliqué, et ce, même si celle-ci au 26 mars a été faite selon l’ancien règlement.» Bâtonnière de la Mauricie, Me Magali Loisel a quant à elle loué le professionnalisme, la rigueur et la courtoisie dont a toujours fait preuve le nouveau juge.

Prenant la parole, l’honorable Pierre Bordeleau s’est dit honoré d’occupé ce poste. «La cour municipal est une cour de proximité qui se doit d’être au service de la justice et du justiciable», a-t-il expliqué d’entrée de jeu. C’est un honneur de ma part de travailler sur le territoire de la Ville de Shawinigan. Cette ville qui a subit plusieurs coups durs au cour des récentes années mais qui se relève à chaque fois plus forte devant l’adversité au point d’en susciter l’admiration. Je souhaite par exemple que la victoire récente des Cataractes puisse servir de catalyseur à la Ville de Shawinigan et à sa population.»

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires