William Sinclair, 7 ans et peur de rien

Par superadmin

William Sinclair de Saint-Casimir n’a que sept ans. Malgré son jeune âge, il n’hésite pas à prendre les sauts à une vitesse supérieure à 50 km/h. Pour lui, le motocross est une passion innée.

Dès l’âge de quatre ans, son grand-père lui a offert une première moto. C’était le début de cette grande aventure. Champion provincial de sa catégorie, le jeune William pourrait participer à trois niveaux de compétitions différents la saison prochaine. Le 50 cc, le 50 cc open et le 65 cc pour les cinq à huit ans n’attendent que ce petit champion. «Je n’ai pas peur de me faire mal. Quand je course, je ne pense pas à ça. Je pense à gagner», a-t-il confié.

Bien que dispendieuse (une saison entière coute tout près de 10 000$), la passion de William vaut son pesant d’or pour les parents Bryan Sinclair et Karine St-Aubin. «C’est une véritable fierté pour nous. Ils sont très jeunes et atteignent une vitesse considérable, c’est impressionnant.» Lorsqu’on parle de risques de blessures, Bryan ne s’en fait pas. «Non, il est bien équipé. De toute façon, il se fait mal plus souvent en vélo qu’en motocross. J’aime mieux le voir sur sa moto que de le voir faire le fou dans la rue en vélo.»

Malgré ses huit podiums sur neuf courses, les commanditaires tardent à venir. Actuellement, seul «Sand blast Jean-Guy Allard» investi sur ce futur grand champion. À sept ans seulement, bien peu de garçons peuvent se venter d’avoir participé au Motocross Napa de Montréal. Une expérience qu’il pourrait répéter à nouveau cette année.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires