COVID-19: la SADC hérite de la gestion du FARR

Photo de Bernard Lepage
Par Bernard Lepage
COVID-19: la SADC hérite de la gestion du FARR
Simon Charlebois, directeur general de la SADC du Centre-de-la-Mauricie. (Photo : courtoisie SADC du Centre-de-la-Mauricie)

ÉCONOMIE. La SADC du Centre-de-la-Mauricie vient de se voir confier la gestion du Fonds d’aide et de relance régionale (FARR) doté d’une enveloppe de 1 059 701$ par le gouvernement fédéral. Un nouveau programme lancé dans le contexte de la COVID-19 et qui se déploie en deux volets: financement et expertise.

«Le gouvernement a constaté que certaines PME ne se qualifiaient pas au Compte d’urgence pour les entreprises canadiennes (CUEC). Le FARR vient en quelque sorte au secours des entreprises qui étaient tombées dans les craques du plancher du CUEC», explique Simon Charlebois, directeur général de la SADC du Centre-de-la-Mauricie.

Le FARR Financement vise à offrir une aide financière d’urgence (prêt pour fonds de roulement) aux entreprises et organismes à but non lucratif de Shawinigan qui ne sont pas admissibles aux autres programmes fédéraux de financement comme le CUEC par exemple.

Sont admissibles les coopératives, entreprises, entreprises d’économie sociale, organisme sans but lucratif et travailleur autonome provenant des secteurs suivant: commerce de détail, entreprise de services, entreprise agroalimentaire, tourisme, secteur manufacturier avec un chiffre d’affaires de moins de 250 000$ et entreprise en opération depuis moins d’un an. La condition préalable à toute aide financière doit évidemment d’avoir été affectée par la COVID-19.

L’aide financière accordée prendra la forme d’un prêt entre 5000$ et 40 000$, avec un moratoire sur le remboursement du capital durant six mois et un congé d’intérêts jusqu’au 31 décembre 2022. Une subvention représentant 25% du montant emprunté sera accordée si le prêt est remboursé avant le 31 décembre 2022.

La SADC pourra aussi utiliser une partie du nouveau fonds pour réaliser ou collaborer à des initiatives de développement économique local comme des formations aux entreprises, la promotion d’achat local, des opérations de revitalisation de centres-villes et des campagnes publicitaires.

FARR Expertise

Concernant le FARR Expertise, il s’agit d’une subvention pour payer une partie des frais (jusqu’à 90%) de ressources externes spécialisées pouvant offrir conseils et accompagnement aux entreprises dans divers domaines (la clientèle admissible est la même que celle du FARR Financement). Cette aide peut s’ajouter à d’autres mesures déjà mises en place par les différents paliers des gouvernements.

Un montant maximal de 4000$ pourra être accordé pour le développement de deux expertises parmi les domaines suivants:

  1. Site web: développement d’un site web ou d’un site web transactionnel;
  2. Marketing web: développement d’une stratégie numérique et soutien à sa mise en œuvre / gestion des médias sociaux;
  3. Adaptation des modes de travail: implantation d’un système de travail à distance et accompagnement pour la gestion des outils numériques collaboratifs;
  4. Hygiène et salubrité: accompagnement pour l’implantation de mesures d’hygiène, salubrité et sécurité reliées à la COVID-19;
  5. Gestion: accompagnement pour gestion des liquidités/gestion financière;
  6. Services de traduction: expertise externe pour faire traduire un site internet.

La SADC du Centre-de-la-Mauricie dispose d’une banque d’experts, mais les entreprises sont libres de proposer leurs propres consultants. De même, si des entreprises ont des besoins spécifiques en termes d’expertise, autres que celles proposées dans la liste, la SADC est disposée à en évaluer la pertinence.  À noter que ces les FARR Financement et Expertise seront en vigueur jusqu’à épuisement des fonds.

Même si le programme a fait l’objet de peu de publicité jusqu’ici, près d’une vingtaine de dossiers sont déjà à l’étude confie Simon Charlebois. «Dans le FARR Expertise par exemple, on a beaucoup de demandes de commerces qui veulent se doter d’un site transactionnel. La crise de la COVID-19 a servi d’électrochoc d’une certaine façon», termine le directeur général de la SADC du Centre-de-la-Mauricie.

Pour plus d’informations sur le FARR, les intéressés sont invités à écrire à l’adresse suivante: farr@sadccm.ca

Partager cet article

1
Laisser un commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Michelle Ougadou Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Michelle Ougadou
Invité
Michelle Ougadou

Socialiser les pertes puis privatiser les profits, l’arnaque classique de toutes les crises.