La Librairie Poirier s’ouvre sur la 5e Rue de la Pointe

La Librairie Poirier s’ouvre sur la 5e Rue de la Pointe

Sur la photo, on aperçoit la présidente de la SSJB Sandra Dessureault, la gérante Frédérica Skierkowski, et le directeur général de la SSJB Guy Rousseau.

Crédit photo : (Photo l'Hebdo Patrick Vaillancourt)

LIBRAIRIE. Après avoir acheté la Librairie Poirier à Trois-Rivières, la Société Saint-Jean-Baptiste de la Mauricie (SSJB) se lance dans une nouvelle aventure à Shawinigan.

Situé au 647, 5e Rue de la Pointe, il s’agit d’un investissement de plus de 500 000$ pour la SSJB avec l’achat de la bâtisse, les rénovations, et l’inventaire.

«On achetait la Librairie Poirier à Trois-Rivières il y a pratiquement deux ans jour pour jour, souligne d’entrée de jeu la présidente de la SSJB, Sandra Dessureault. Pourquoi avoir acheté une librairie? Parce que la SSJB poursuit trois objectifs: la promotion du patrimoine national, la promotion de la souveraineté, et la protection et la valorisation de la langue française. Quand on a commencé à parler d’une librairie pour le volet de la langue française, ç’a allumé plein d’étincelles. Une librairie, c’est un moteur culturel pour une région.»

C’est André poirier qui a contacté l’organisme il y a plus de deux ans pour prendre la relève de sa librairie, et Bryan Perreault a fait la même chose au printemps 2018.

Trois employés qui étaient à la Librairie Perro sont de retour comme employé à la Librairie Poirier, et de 5 à 6 emplois sont créés. C’est Frédérica Skierkowski qui assumera la gérance de l’entreprise, ce qu’elle fait déjà pour la librairie à Trois-Rivières.

«Les employés ne sont pas des étudiants qui viennent vendre des livres, ce sont des libraires et ils ont une passion pour la littérature. On est loin d’une grande chaîne où quelqu’un place des livres sur un rayonnage», ajoute Mme Dessureault.

«À la SSJB, on s’occupe du patrimoine national, mais pour nous ça signifie aussi le développement régional, affirme Guy Rousseau, directeur général de la SSJB de la Mauricie. Une librairie dans une communauté, c’est fondamental, c’est une institution culturelle et c’est comme ça qu’on se perçoit. Une librairie est un élément fondamental pour une communauté en développement.»

On retrouve également une salle multifonctionnelle qui servira pour des conférenciers ou un lancement de livre.

La SSJB de la Mauricie ne croit pas que le risque soit grand à Shawinigan. «Nous avons eu des résultats exceptionnels à Trois-Rivières avec une concurrence des grandes chaînes, ce qu’on ne retrouve pas à Shawinigan. En étant d’ici, je sens qu’il existe une préoccupation pour l’achat local des Shawiniganais», ajoute Sandra Dessureault.

La SSJB a aussi annoncé que la Librairie Poirier à Trois-Rivières a partagé ses profits dans la communauté avec plus de 40 000$ en surplus pour la dernière année. Plus de 50 organismes à but non lucratif ont reçu de l’aide de la SSJB.

3
Poster un Commentaire

avatar
3 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
3 Comment authors
LouiseJohanneDenise Pelletier Recent comment authors
Denise Pelletier
Invité
Denise Pelletier

Toutes mes félicitations,je serai une fidèle cliente!

Johanne
Invité
Johanne

J’en suis très heureuse !
C’est une bien bonne nouvelle !

Louise
Invité
Louise

Bravo pour cette belle réussite ! Bien contente d’avoir accès à cette belle librairie !
L. St-Laurent