Daniel Renaud congédié

Par Redaction Shawinigan
Daniel Renaud congédié

(Cataractes.qc.ca)

Daniel Renaud occupait ses fonctions depuis le début de la saison 2017. Avant de se joindre aux Cataractes, le Gatinois agissait à titre d’entraîneur adjoint avec les Remparts de Québec de 2014 à 2017. Il a également été l’assistant de Serge Beausoleil avec l’Océanic de Rimouski lors de la saison 2011-2012.

«Nous vivons dans un monde de résultats. Malheureusement, en raison du positionnement de l’équipe qui n’est pas à la hauteur des attentes, on n’avait pas le choix de procéder ainsi. On croit que ce changement va donner un regain d’énergie à la formation, explique le directeur général des Cataractes, Martin Mondou. Daniel est une personne extrêmement appréciée dans l’entourage de l’équipe. L’organisation tient à souligner son dévouement, ses valeurs, sa passion et son éthique de travail», ajoute-t-il.

À la demande de Daniel, ce dernier répondra aux questions des médias dans une semaine.

Un retour dans la LHJMQ pour Dwyer

Dwyer, ancien joueur de la Ligue nationale de hockey, a dirigé quatre saisons, de 2011 à 2015, dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec avec le Rocket de l’Île-du-Prince-Édouard qui a ensuite changé de nom pour devenir les Islanders de Charlottetown. Puis, de 2015 à 2019, il a occupé le poste d’entraîneur-chef au niveau professionnel dans la KHL avec les formations de Zagreb et Minsk.

En janvier dernier, il a mené le Canada à la conquête de la médaille de bronze au Jeux olympiques de la jeunesse qui se tenaient à Lausanne en Suisse. Il a aussi remporté les grands honneurs de la Coupe Spengler en tant qu’entraîneur adjoint en 2019.

«Gordie est un entraîneur d’expérience qui a dirigé dans différents environnements. Le fait qu’il accepte de terminer la saison avec nous va permettre à nos jeunes acquérir de nouvelles connaissances avec l’objectif de remonter au classement », explique Mondou.

Le contrat lie les deux parties jusqu’à la fin de la présente saison. À noter que Dywer est originaire du Nouveau-Brunswick et qu’il s’exprime aussi bien en français qu’en anglais.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des