Danielle Trottier, la cuisinière autonome

Photo de Patrick Vaillancourt
Par Patrick Vaillancourt
Danielle Trottier, la cuisinière autonome
(Photo : Patrick Vaillancourt)

L’Hebdo poursuit sa série de reportages pour vous permettre de découvrir les futurs résidents de J’ai mon appart’ qui entreront dans leur nouvel appartement supervisé en décembre prochain. Ces appartements sont destinés aux personnes vivant avec un trouble du spectre de l’autisme ou une déficience intellectuelle.

***

COMMUNAUTÉ. Résidente de Saint-Roch-de-Mékinac, Danielle Trottier âgée de 36 ans n’est pas du tout inquiète de son futur déménagement de J’ai mon appart’. La jeune femme a une belle autonomie, c’est même elle qui prépare la majorité des repas dans sa maison familiale.

Dans sa simplicité et portant fièrement son gilet de J’ai mon appart’, Danielle, sa mère Lise Bérubé, et son beau-père Marcel Savard, nous accueillent dans la maison familiale aux abords de la route 155.

Pourquoi vouloir ton propre appartement ?

« Pour avoir plus d’autonomie, et me rapprocher de mes amis, parce que la plupart sont tous en ville, et de mon amoureux Félix -Lapointe », répond du tac au tac -Danielle. « Quand j’ai appris la nouvelle, j’ai sauté de joie et j’ai pleuré avec ma mère ! »

Sa mère Lise Bérubé affirme qu’elle n’est pas inquiète pour sa fille, elle qui a déjà eu un appartement à Trois-Rivières.

Qui est la première personne que tu recevras chez toi ?

« C’est Maryse, ma sœur par alliance. C’est la fille de mon beau-père Marcel. Je suis proche d’elle, et je lui fais confiance. C’est une personne que je vois rarement parce qu’elle habite près de Québec. Je veux l’inviter pour qu’elle vienne passer du temps avec moi. La deuxième personne, ça sera mon chum chum Félix c’est sûr. On ne sera pas loin, moi je suis au deuxième étage et Félix est au premier étage. »

Quelle est la première chose que tu feras dans ton appart’ ?

« Je veux faire un petit souper de famille bien simple. Je vais inviter ma famille proche, ma mère, mon -beau-père, mon grand-père, et si ça adonne ma sœur par alliance et sa fille. Ça va être bien simple. Je suis une très bonne cuisinière ! »

En raison de son travail, sa mère Lise est très peu souvent à la maison l’été. « C’est Danielle qui fait les repas, et elle fait les lunchs en plus. Sa spécialité c’est de nous faire découvrir de nouvelles recettes. Elle va sur Internet, elle trouve une recette, et généralement c’est toujours bon ! C’est rare qu’elle manque son coup. »

Est-ce qu’il y a un objet important que tu veux apporter ?

« J’ai une collection de bibelots de dauphins que je veux apporter, et j’ai dit à ma mère que je voulais avoir un rideau de douche avec des dauphins. J’adore les dauphins. Je vais apporter aussi des toutous, et le cadre de mariage de mon père et ma mère », affirme Danielle en toute simplicité.

Quelles sont tes occupations ?

Danielle passe une journée par semaine à l’Association des personnes handicapées active (APHA) de Mékinac pour se divertir. Elle travaille aussi au SIT Mékinac une journée par semaine. «On fait du triage de fils électronique. Ça fait 8 ans que je suis là, depuis les débuts du SIT. J’ai été une des premières à rentrer. Mais je ne pourrai pas continuer quand je vais être dans mon appart’ à cause du voyagement. J’aimerais suivre mon cours pour devenir préposée aux bénéficiaires. Ça fait longtemps que j’y pense. Je vais aussi à l’école des adultes deux jours par semaine. »

Quelles sont tes passions ?

« Les films d’horreur. J’en ai beaucoup. J’aime beaucoup les films sur Chucky, Conjuration et Annabelle. J’aime les films d’horreur basés sur une histoire vraie. Je suis une maniaque des films d’horreur. J’aime cuisiner. J’aime beaucoup lire aussi, des grosses briques autobiographiques où je peux apprendre des choses. J’aime marcher aussi. »

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires