Danny Vincent, la fierté de ses racines

Danny Vincent, la fierté de ses racines

Danny Vincent entouré des jeunes de son académie

Crédit photo : (Photo gracieuseté)

BASKETBALL. Âgé de 40 ans, Danny Vincent est parti de Shawinigan en 2003, mais il se fait un devoir de redonner là où tout a commencé pour lui, à l’école du Rocher de Grand-Mère.

Danny Vincent fait partie du temple de la renommée de l’école secondaire du Rocher tant comme joueur que pour ses implications d’entraîneur en basketball.

Il a mis sur pied en Nouvelle-Écosse un programme de développement, Danny Vincent Basketball (DVBBALL), et lors du week-end du 31 mars dernier, des joueurs de 15 ans de son académie ont fait le voyage avec lui au Québec. Le groupe a joué une rencontre contre les protégés de l’école du Rocher, et contre l’équipe des Électriks du Collège Shawinigan.

«Je tenais à montrer à mes joueurs le gymnase où j’ai grandi comme athlète et entraîneur. Je tenais également à redonner à mon école en offrant une clinique de basketball. Environ 25 athlètes ont participé à la clinique», explique Danny Vincent.

«On dit toujours qu’il faut se souvenir d’où on vient pour savoir où on va. C’est à Grand-Mère que ma passion pour le basketball s’est développée. Je donne des cliniques à l’école 3-4 fois par année, mais ce voyage avec mes jeunes de l’académie était spécial. Je pense que les jeunes ont été impressionnés pendant leur séjour. On termine le voyage avec une fiche de 4 victoires et deux défaites, et les jeunes ont plein de souvenirs francophones!»

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar