De grandes retombées pour les Cascades

Photo de Patrick Vaillancourt
Par Patrick Vaillancourt
De grandes retombées pour les Cascades
Les bonnes foules des séries contribueront au succès sur le terrain. (Photo : l'Hebdo Patrick Vaillancourt)

BASEBALL. Le constat est simple à faire; plus de matchs en séries, plus de spectateurs, et plus d’argent dans les coffres de l’organisation qui réussit un long parcours. L’organisation des Cascades Go Sport de Shawinigan peut maintenant hausser la barre pour l’année suivante.

Sans faire de cachette, le président des Cascades Dany Milette affirme que l’organisation pourra souffler avec un bon coussin monétaire suite au beau parcours des Shawiniganais en atteignant le match décisif de la finale de la Ligue de baseball majeur du Québec (LBMQ). Les dernières années alors que les victoires étaient plutôt rares, l’organisation se trouvait dans le rouge financièrement.

«On a doublé nos prévisions financières cette année, confirme le président. On a joué 21 parties en séries au total avec des foules de 400, 500, 600, 900 personnes, pour la survie de l’équipe c’est génial! Les autres années on était dans le rouge, et comme commanditaire, j’ai absorbé une partie du déficit. Et c’était malgré un bon soutien de nos commanditaires et de la Ville de Shawinigan. On a pu gâter nos joueurs pendant les séries. Avec cette saison, on met la barre haute pour les prochaines années. Oui la saison c’est le fun, mais les séries c’est autre chose. Ça nous donne plus de chances d’aller chercher un bon joueur étranger.»

Dany Milette ne va pas jusqu’à dire que la survie de l’équipe aurait pu être en danger sans le parcours cette année. «On a quand même eu des meilleures foules pendant la saison régulière cette saison comparativement aux autres, mais les séries, ça fait connaître l’équipe. On va commencer notre campagne de billets de saison, on va approcher nos commanditaires et ce sera beaucoup plus facile. C’est positif, l’avenir est rose. C’est la victoire qui fait la différence pour les foules, alors c’est certain qu’on veut améliorer l’équipe.»

L’organisation de l’année et un message…

Bien entendu, le président Milette se réjouit que l’organisation ait été désignée comme la meilleure cette saison par la LBMQ. «On ne s’attendait pas à ça après le match, on est bien content. Je suis déjà tellement fier de la gang du conseil d’administration, oui c’est le fun le trophée, mais je savais déjà qu’on était une méchante équipe, et la meilleure organisation dans tous les aspects. Proximité avec les gens et les commanditaires, visibilité sur Facebook, le travail avec les médias… Encore une fois, la barre est haute pour l’an prochain.»

En terminant, Dany Milette a voulu lancer un message à la LBMQ. «La ligue travaille avec des règlements. Mais ce n’est pas normal que la finale doive se jouer à l’intérieur de 11 jours. On a joué au moins quatre matchs en soirée, dont le septième un mardi. Ça serait tellement un «happening», autant si c’était chez nous, qu’à Thetford, où ailleurs que ce soit la fin de semaine. Si on joue le septième match un samedi après-midi, ce n’est pas 900 personnes qui sont dans les estrades, c’est 1500 personnes. C’est un point que je veux apporter à la ligue pour l’an prochain.»

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des