De nouveaux propriétaires pour l’Auberge Gouverneur

Photo de Bernard Lepage
Par Bernard Lepage
De nouveaux propriétaires pour l’Auberge Gouverneur
Linxin Fang a pris la parole au nom des cinq investisseurs d'origine chinoise. (Photo : L'Hebdo / Bernard Lepage)

IMMOBILIER  Après 19 ans comme propriétaire de l’Auberge Gouverneur Shawinigan, Sonia Tremblay a annoncé mardi la vente du complexe hôtelier à un groupe de cinq investisseurs d’origine chinoise.

Lors d’une conférence de presse émotive, Sonia Tremblay a expliqué avoir pris cette décision après mûres réflexions. «J’adore mon bébé mais comme tout parent, j’ai maintenant le goût d’un peu plus de liberté. J’y ai vécu des moments marquants de ma vie. J’ai eu à relever de grands défis mais je quitte en laissant l’entreprise entre bonnes mains pour poursuivre sa croissance», a-t-elle déclaré en désignant trois des cinq nouveaux propriétaires qui étaient présents à Shawinigan pour l’annonce.

Bing Zhao, Linxin Fang, Emma Liu, Ying Kong et Songwang He possèdent déjà sept autres établissements hôteliers dans la province, soit à Québec, Montréal, Victoriaville et en Estrie. «Nous apportons notre passion et notre puissance à Shawinigan», a promis Linxin Fang, s’exprimant en français au nom du groupe. L’homme d’affaires chinois a révélé que des investissements seraient consentis afin de procéder à des rénovations et de nouveaux emplois seraient créés.

Cette transaction s’accompagne aussi par l’arrivée aussi de nouveaux partenaires. La gestion du Centre des congrès attenant à l’Auberge Gouverneur Shawinigan sera confiée à Le Rouge Vin Traiteur. De plus, ses propriétaires Patrick Buisson et Hugo Hamelin prendront en charge les opérations du restaurant Pacini.

Pluie d’éloges pour Sonia Tremblay

Sonia Tremblay a été propriétaire de l’Auberge Gouverneur Shawinigan durant 19 ans.

L’ancienne propriétaire a eu droit à des compliments bien sentis de la part des interlocuteurs qui l’ont suivi à la tribune. Pour un, le maire Michel Angers a parlé d’une femme déterminée qui a joué un rôle majeur dans l’unification du monde du tourisme à Shawinigan. «Sonia Tremblay ne faisait pas seulement s’occuper de son hôtel. Elle a participé activement au développement économique de la ville tout le temps qu’elle aura été là.»

Le maire n’a pas caché s’être montré inquiet lorsque la femme d’affaires lui a confié être sur le point de vendre l’Auberge Gouverneur il y a quelques semaines. «Cela a été un choc et je lui ai demandé à me faire rencontrer les nouveaux investisseurs. Et bien aujourd’hui, je peux vous affirmer avoir eu le coup de foudre. Ces gens-là nous ont fait la démonstration qu’ils ont l’intention de poursuivre avec l’équipe en place le travail qui a été accompli par Sonia Tremblay.»

Dans son allocution, entrecoupée par des pauses pour essuyer des larmes, cette dernière a eu des mots de remerciements pour plusieurs collaborateurs qui l’ont soutenu dans cette aventure de 19 ans comme l’homme d’affaires Louis Beaudoin qui l’avait appuyé financièrement.

Se décrivant comme une amie, la députée Marie-Louise Tardif a elle aussi été élogieuse envers Sonia Tremblay. «C’est une femme intègre et juste. Avec son départ, c’est un pan de l’histoire du tourisme à Shawinigan qui se termine», a-t-elle conclu.

 

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des