Décès de Jack St-Onge

Photo de Bernard Lepage
Par Bernard Lepage
Décès de Jack St-Onge
Jack St-Onge.

BÉNÉVOLAT. Une figure marquante du bénévolat et du hockey mineur à Shawinigan vient de rendre l’âme. Âgé de 89 ans, Jack St-Onge est décédé dans les dernières heures entouré des membres de sa famille. 

Difficile de faire le tour des implications sociales et sportives de Jack St-Onge tellement elles sont nombreuses. Président fondateur du Tournoi Atome de Shawinigan en 1971, il a conservé cette fonction durant les 48 éditions du tournoi. L’année suivante, il accepte la présidence de l’Association du hockey mineur de Shawinigan, un poste qu’il occupa jusqu’à tout récemment alors que les différentes associations à Shawinigan ont été regroupées en une seule.

«Pour moi, c’est un passe-temps. Ça me garde occupé et comme je dis souvent, si tu ne te préoccupes pas, tu ne vieillis pas. Aime ce que tu fais et ne fait pas ce tu aimes. J’ai appris ça avec le temps», racontait le principal intéressé dans une entrevue à L’Hebdo en 2012 retraçant ses 50 ans de bénévolat dans le sport.

Jack St-Onge précisait dans cet interview que sa plus belle réalisation demeurait la création du tournoi atome. «Les deux ou trois premières années, on a été déficitaire et j’ai dû payer de ma poche. «C’est vraiment mon bébé. On est parti avec 10-12 équipes au début et si on avait assez de glaces pour le tournoi, on aurait plus de soixante formations. Le secret pour bien réussir comme président, c’est vraiment de bien s’entourer. Je n’aurais jamais fait cinquante ans si je n’avais pas eu la chance de compter sur une bonne équipe à travers toutes ces années.».

Celui qui a longtemps été employé à la Dupont se rendait à la maison après le boulot, soupait, puis partait vers son bureau pour aider au bon fonctionnement du hockey mineur local.

Aux parents qui sont parfois exigeants envers leur enfant sur le plan compétitif, Jack St-Onge avait ce conseil. «Mon message serait de laisser jouer vos enfants pour qu’ils s’amusent. Personnellement, en jeune âge, comme au niveau novice ou atome par exemple, je ne mettrais même pas de pointage lors des rencontres.»

Fait connu par les plus anciens seulement, Jack St-Onge a occupé les fonctions d’entraîneur-chef des Dynamos de Shawinigan pour quelques matchs (1975-76), ainsi que celles de directeur-général (1977-78). «J’ai été le directeur-général lors de la pire année de la concession. Je me souviens qu’à un moment donné, le président Yvon Lemire avait convoqué la direction pour une rencontre, où on allait décider si on restait dans la ligue ou pas. Plusieurs ridiculisent cette saison des Dynamos, mais si ce n’était pas des gens en place à l’époque, il n’y aurait pas de hockey à Shawinigan aujourd’hui», racontait-il.

À son implication dans le hockey mineur de Shawinigan, il ne faut pas oublier également son bénévolat dans la distribution de cadeaux de Noël aux enfants démunis ainsi que dans le regroupement des bingos de Shawinigan.

L’Hebdo du Saint-Maurice se joint à toute la communauté de Shawinigan pour souhaiter ses plus sincères condoléances à la famille de Jack St-Onge.

 

Partager cet article

5
Laisser un commentaire

avatar
5 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
5 Comment authors
Hugo VendraminiPatrice LemirePelletier LucieLinda GodinLucille Trudel Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Lucille Trudel
Invité
Lucille Trudel

Ce Monsieur était un peu « Notre JacK » à tous ceux qui l’on connu. Un gars sur qui on pouvait toujours compter et qui était à l’écoute des besoins. Il n’avait pas peur de s’impliquer et savait bien s’entourer. Il va nous manquer. Nos sympathies à la famille et ses amis.

Linda Godin
Invité
Linda Godin

Mes sympathies à toute sa famille et amis(es) qui l’ont cotoyé de loin ou de proche…J’y ai laissé un mot justement hier sur une page Face Book (Shawinigan Photos(Qc,Canada))lui souhaitant bon repos sans savoir qu’il était encore à l’hôpital. Un bon monsieur.R.I.P. Jack.♥

Pelletier Lucie
Invité
Pelletier Lucie

Merci à la vie de m’avoir donné la chance de côtoyer ce grand homme. Toujours souriant, il avait une mémoire exceptionnelle, le taquiner me permettait de faire ma journée. Mes sympathies à la famille et à tous et toutes ses bénévoles.

Patrice Lemire
Invité
Patrice Lemire

Très lourde perte ! Merci Jack pour toutes ces années ! Doux souvenirs Auburn, Massachusetts.

Et mes moments difficiles comme entraîneurs où tu m’as supporté !

Repose en paix champion !

Hugo Vendramini
Invité
Hugo Vendramini

Un grand homme que l’on viens de perdre ,mes plus sincères condoléances à toute la famille et ses nombreux amis,merci Monsieur St-Onge