Des centaines d’emplois disponibles

Des centaines d’emplois disponibles

Alexis Huard, Charles-André Normand, David Marcouiller et Michel Angers.

Crédit photo : L'Hebdo du St-Maurice

EMPLOI. Dans un contexte de pénurie de main-d’œuvre qui s’accentue, 85 employeurs et organismes convergeront vers le Centre Gervais Auto pour le 5e Salon de l’emploi et de la formation de Shawinigan. Des centaines d’emplois y seront affichés le mercredi 3 octobre, entre 14h et 18h30. Plus de 1200 personnes sont attendues.

Dans le contexte de pénurie de main-d’œuvre, quelques nouveautés sont mises en place pour aider des travailleurs à atteindre le marché de l’emploi et aussi, aider les entreprises à mieux se vendre auprès de futurs travailleurs.

«On m’en parle tous les jours. Nos entreprises sont à la recherche de main-d’œuvre. Il y a des postes à combler dans tous les domaines, et selon tous les niveaux de formation et d’expérience», indique le maire de Shawinigan, Michel Angers. «C’est le bon moment pour trouver un emploi à Shawinigan. C’est LE rendez-vous à ne pas manquer», invite le maire.

Consulter les offres en ligne avant

Pour inciter un maximum de personnes à se présenter, le comité organisateur a lancé un nouvel outil en ligne qui permet aux candidats de consulter les offres d’emplois et, par la suite, de postuler sur les postes offerts, avant même la journée du salon. Un premier contact peut aussi être fait entre le candidat et l’entreprise pour fixer une heure de rencontre lors du salon.

«Si un candidat se déplace au salon et qu’il a déjà deux ou trois entrevues de planifiées, ça peut être intéressant, surtout s’il est de l’extérieur de la région!», estime le coordonnateur et conseiller en développement économique à la Ville, David Marcouiller.

L’outil est disponible directement à partir de la page d’accueil du site Internet du Salon de l’emploi et de la formation: www.salonemploishawinigan.ca.

Des kiosques et des zones distinctes

L’aménagement du salon a été revu afin de permettre aux entreprises d’être plus dynamiques dans leur approche. En plus des kiosques traditionnels, deux zones – l’une regroupant des entreprises en TI et l’autre des entreprises manufacturières – ont été créées.

«Les entreprises ont eu carte-blanche pour l’organisation de leur zone. Pour les TI, les gens souhaitent montrer qu’il est possible de faire une carrière dans ce domaine à Shawinigan. Et pour la zone manufacturière, l’enjeu est plutôt de démystifier les types d’emplois et l’environnement de travail», explique monsieur Marcouiller.

Les entreprises ont d’ailleurs été enthousiastes à l’idée de pouvoir aménager une zone à leur image. «La zone manufacturière apportera une nouvelle vision des emplois en usine. Les chercheurs d’emploi verront quels sont nos milieux de travail puisque certaines entreprises auront des tables de démonstration», fait savoir Charles-André Normand, conseiller en ressources humaines chez Shalwin et porte-parole pour la zone manufacturière.

Quant à la zone T.I., «il est essentiel pour les entreprises qui y participent de démontrer l’éventail et la diversité des carrières possibles en technologies de l’information à Shawinigan. Cela met aussi en lumière le dynamisme des entreprises technos de la région», informe Alexis Huard, cofondateur de Rum&Code et porte-parole pour la zone.

Une zone Entrevue a aussi été ajoutée, ce qui permettra aux employeurs d’avoir un endroit plus tranquille pour discuter avec un candidat.

Poster un Commentaire

avatar