Des outils pour rejoindre les proches aidants

Des outils pour rejoindre les proches aidants

Sur la photo, on aperçoit Marianne Cornu du Gyroscope du bassin de Maskinongé, Jonathan Lacasse du Périscope, Aurore Morbois de l'Appui Mauricie, et Kathy Guilhempey, chargée de projet de Proche en tout temps.

Crédit photo : (Photo l'Hebdo Patrick Vaillancourt)

SANTÉ. Le Gyroscope du bassin de Maskinongé et le Périscope, deux organismes offrant des services pour les proches aidants, se sont associés afin de lancer le projet «Proche en tout temps» afin de rejoindre le maximum de membres de l’entourage venant en aide aux personnes aînées vivant avec un problème de santé mentale.

Il s’agit d’un projet de trois ans financé par l’Appui Mauricie à la hauteur de 99 000$.

Par le biais de différents médias, les proches aidants pourront s’informer avec des articles de journaux publiés dans la Gazette de la Mauricie, avec des capsules vidéo diffusées sur la page Facebook Proche en tout temps, et avec des capsules audio diffusées sur les ondes du 103,1 FM et du 92,9 CFUT.

«Les membres de l’entourage qui ne font pas appel aux organismes communautaires sont souvent difficile à rejoindre surtout pour ceux étant sur le marché du travail. C’est cette préoccupation qui est à l’origine du projet», explique Marianne Cornu, du Gyroscope du bassin Maskinongé. «On cible surtout les membres de l’entourage des personnes aînées qui vivent avec un problème majeur de santé mentale comme la bipolarité ou la schizophrénie. Tous les outils peuvent donner de l’information pour une prise de conscience de ces personnes.»

Au Québec, 1,5 million de personnes sont des proches aidants, ce qui représente 24% de la population active. De tous les proches aidants, 56% des gens sont sur le marché du travail.

«La première étape pour ces personnes est de se reconnaître comme proche aidant», affirme Aurore Morbois de l’Appui Mauricie.

C’est Kathy Guilhempey qui est la chargée de projet en communication de Proche en tout temps. «C’est un projet qui m’allume parce que j’ai dans mon entourage une sœur qui est schizophrène. On voulait diversifier les supports pour rejoindre le plus de gens possible.»

Il est possible d’avoir plus d’information en consultant le site Web à l’adresse www.procheentouttemps.org.

Poster un Commentaire

avatar