Des parachutistes militaires en action au Lac-à-la-Tortue

Par superadmin

ARMÉE. Les résidents du secteur de Lac-à-la-Tortue en ont eu plein la vue ce jeudi. C’est qu’une trentaine de militaires du 5e Groupe-brigade mécanisé du Canada étaient de passage à Shawinigan pour prendre part à un exercice de parachutisme militaire.

Environ 30 militaires, dont 20 sauteurs se sont affairés à maintenir leurs qualifications ayant trait à ce type d’activité. «On a choisi le coin, car les gars ne connaissent pas le secteur. C’est donc un environnement réaliste pour s’insérer dans un milieu non connu et maintenir leurs compétences», mentionne Carl Brodeur.

À partir d’un hélicoptère CH146 Griffon (provenant du 430e Escadron tactique d’hélicoptères), les manoeuvres se déroulent au-dessus du lac jusqu’à 17h.

Les sauts à l’eau se déroulent au moyen d’un parachute rond ou carré et, lorsqu’effectués à basse altitude, sans parachute. «On appelle cela hélocasting, lorsque les militaires s’insèrent dans l’eau à basse altitude», explique M. Brodeur. Il souligne que les principales difficultés sont la précision et le poids de l’équipement.

Une expérience minutieuse, mais mémorable

Le caporal Simon est un des militaires qui a vécu l’expérience de parachutisme à Shawinigan. «C’est un privilège qu’on a eu de venir sauter ici et c’est le moment de remettre en pratique ce qu’on a appris!»

Bien que le processus d’attente et d’inspection de l’équipement soit long et rigoureux (parfois deux heures), le moment vécu dans les airs et l’atterrissage en valent le coup.

«Au début, c’est long, c’est long, mais un coup que tu entends les commandements et que tu sautes: tu oublies toute l’attente! C’est un 45 secondes de saut et un 5 minutes de descente. Ça passe super vite. Tu as à peine le temps de regarder le paysage et hop, t’es rendu dans l’eau», commente le militaire.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des