Deux fois plus d’auteurs pour les 5 ans de la Pause littéraire

Par Redaction Shawinigan
Deux fois plus d’auteurs pour les 5 ans de la Pause littéraire

La Pause littéraire de la Mauricie tiendra son événement 5e anniversaire les 21 et 22 septembre prochains au centre commercial Les Rivières, là où tout a commencé cinq ans auparavant. Pour l’occasion, ce sont une centaine d’auteurs, dont environ la moitié qui est originaire de la région de la Mauricie, qui seront présents. Habituellement, la Pause littéraire accueille 30 à 50 auteurs lors de ses événements.

Durant tout le week-end se succèderont des entrevues, une table ronde et de l’animation. Il sera également possible de rencontrer pas loin de cent auteurs de tous les styles littéraires et de tous les âges, le plus jeune auteur étant âgé de seulement 9 ans. Seront présents des auteurs vedettes, tels que Martin Larocque, Sylvie Payette, Guillaume Morrissette, Marc Bruneau et François St-Martin de Dans la tête de François, et Nancy Godbout.

Samedi à 10 h, Superman et Elsa procèderont au lancement des toutes dernières aventures de Georgette la Moufette. Un dollar par livre vendu sera remis à la Fondation Cédrika Provencher. La table ronde se déroulera quant à elle le dimanche à 15h20. Quatre maisons d’édition non traditionnelles seront présentes afin de discuter de leur fonctionnement.

Également au profit de la Fondation Cédrika Provencher, il sera possible de se procurer un livre mystère. Tous enveloppés de manière identique, les livres ne sont identifiés que par leur catégorie (livre pour enfant à 5$, livre pour adulte à 10$ et série à 15$).

«On partage nos mots, et nos mots voyagent!»

Marie-Claude Guy, présidente et cofondatrice de la Pause littéraire, explique l’importance de donner une place aux auteurs de maisons d’édition non traditionnelles qui n’ont pas nécessairement la chance d’être distribués autrement, et également de promouvoir les talents littéraires de la Mauricie.

«La mission de la Pause littéraire est d’organiser des événements littéraires dans les centres commerciaux pour que les gens qui viennent magasiner puissent rencontrer de nouveaux auteurs et discuter avec eux. Nous, ça nous donne la chance de parler de notre passion, de nos livres, et de faire voyager nos mots», mentionne Mme Guy.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des