« École éloignée en réseau »: succès remarquable à Saint-Alexis-des-Monts

Par superadmin

Un projet pilote du ministère de l’Éducation du Québec connaît un succès remarquable à l’école des Boisés de Saint-Alexis-des-Monts. Le projet a pour nom: « École éloignée en réseau (ÉÉR), avec les élèves du secondaire.

Le projet invite les élèves de l’école aleximontoise à communiquer avec des élèves de différentes régions éloignées (et d’autres moins éloignées) et à aborder différents thèmes qui touchent leurs intérêts et ce, à l’aide des technologies informatiques. Parmi les régions avec lesquelles des étudiants de l’école des Boisés ont pu communiquer, mentionnons celles de Havre Saint-Pierre, Saint-Tite, Moyenne Côte-Nord, Magog, Lebel-sur-Quévillon et le Bas Saint-Laurent.

Le primaire embarque

Depuis septembre 2006, trois classes du primaire se sont jointes au projet ÉÉR, ce qui leur permet de bénéficier des avantages technologiques et pédagogiques qui émanent de cette approche tout à fait intéressante.

Les élèves ont manifesté un intérêt marqué, voire incontestable, qui démontre les nombreuses possibilités qu’offrent ces outils des années 2000.

M. Jean Filion, conseiller pédagogique, est présent et apporte un support technique et pédagogique fort apprécié aux enseignants du primaire et du secondaire. Il devient un agent facilitateur qui soutient les projets en cours.

Un volet a été développé pour la communauté. En effet, des soirées vidéoconférences utilisant les outils technologiques présents à l’école des Boisés permettent aux parents de recevoir de l’information sur des sujets qui les touchent face au vécu scolaire de leur enfant. Par la magie de la technologie, les parents ont accès à des conférenciers en temps réel et peuvent échanger sur les questions qui les préoccupent. M. David Gélinas est le responsable de ces soirées.

La première soirée vidéoconférence aura lieu le 16t avril. Elle portera sur l’intimidation, un sujet fort discuté par les temps qui courent. D’Autres thèmes seront abordés ultérieurement, suivant le calendrier scolaire. Une publication de ces soirées sera publiée dans Le Stalexique.

Le projet ÉÉR compte une équipe de chercheurs qui analysent différentes dimensions liées aux modèles d’apprentissage liées aux modèles d’apprentissage par les élèves. Par leur présence, ils contribuent à mieux cibler les interventions auprès des élèves de l’école aleximontoise dont la directrice est Mme Nicole Boisvert.

Réactions

Tous les élèves que L’ÉCHO a rencontrés à l’école des Boisés et qui participent à ce projet d’ÉÉR apprécient grandement cette expérience. En plus de briser l’isolement chez les jeunes, le projet les rapprochent des autres régions et permet des échanges intéressants sur des activités qui ont bien fonctionné dans une école donnée et que l’on veut reprendre dans une autre.

De plus, en équipe, les étudiants arrivent à trouver des solutions à une problématique et ce, en partageant leur savoir.

Au niveau de la Commission scolaire de l’Énergie, il s’agit d’un projet pilote qui, jusqu’à aujourd’hui, a démontré son utilité et donné de bons résultats.

Entre autres, des jeunes de 2e année de l’école aleximontoise ont raconté à quel point ils ont été heureux d’échanger avec d’autres jeunes d’une école en Gaspésie. « Cela leur a permis de surmonter leur gêne », de laisser savoir une des enseignantes de cette classe.m Et en plus, ces jeunes se disent très fiers d’avoir partagé avec des élèves d’une « école éloignée en réseau » car il faut bien l’avouer, entre Saint-Alexis-des-Monts et la Gaspésie, le mot « éloigné » prend toute sa signification. Toutefois, avec la technologie, les webcams, etc., les rapprochements ne tardent pas à se faire.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires