École Sainte-Marie: le sol contaminé au mazout

École Sainte-Marie: le sol contaminé au mazout

École Sainte-Marie de Saint-Boniface.

ÉDUCATION. La Commission scolaire de l’Énergie a eu une mauvaise surprise en juin dernier alors que les travaux d’agrandissements de l’école Sainte-Marie à Saint-Boniface ont permis de révéler que certaines sections du terrain étaient contaminées au mazout.

«Au mois de juin, lorsque nous avons retiré le réservoir de mazout datant de 1995, nous nous sommes aperçus qu’il y avait une certaine odeur, même s’il n’était pas perforé», indique le directeur général de la Commission scolaire de l’Énergie Denis Lemaire, joint par téléphone. «Nous sommes allés voir plus creux. Probablement que l’ancien réservoir, qui datait des années des années 70′, avait été perforé avant d’être changé.»

Des expertises sur le terrain de l’école ont permis de déceler différentes sections contaminées, dont une sous l’école.

Cette trouvaille ne devrait néanmoins pas avoir d’incidence sur l’échéancier de l’agrandissement. «Les travaux sont à l’arrière de l’école, alors que les sols contaminés sont à l’avant ou sur les côtés», indique M. Lemaire.

Si les odeurs d’hydrocarbures ne présentent pas de danger pour la population, les coûts pour décontaminer le sol de l’école, elles, incommodent la Commission scolaire de l’Énergie.

«Juste en analyse en laboratoire, nous avons 50 000$ d’investis», indique M. Lemaire, qui dit néanmoins avoir accès à des programmes de subventions particuliers. «Ce genre de situation arrive régulièrement en travaillant avec des vieux bâtiments.»

Les travaux d’agrandissement devraient être terminés comme prévu l’hiver prochain, mais rappelons que le déménagement pour les élèves ne se fera qu’à la rentrée 2019. L’école utilise actuellement une classe dans les locaux de la municipalité.

Poster un Commentaire

avatar