Économie: Mékinac doit se faire confiance

Par superadmin

ÉCONOMIE. Malgré des statistiques peu reluisantes, la MRC de Mékinac possède un potentiel économique qu’elle doit apprivoiser. L’Hebdo fait le point sur les avantages, mais aussi les défis économiques du territoire, considéré comme l’un des plus âgés au Québec.

Confronté à l’une des plus faibles reprises économiques au Québec (avec Shawinigan) selon L’Institut de la Statistique du Québec, le directeur général du CLD de Mékinac Patrick Baril se dit bien au fait de la situation de son territoire.

«On est conscient de ça. Oui, on est une MRC très âgée!». En effet, la proportion des 24 à 65 ans y est majoritaire.

Si ce constat apporte de l’eau au moulin pour le développement des infrastructures par la présence abondante de retraités, il est aussi garant d’un fossé pour la main d’œuvre, poursuit M. Baril.

«Oui, il y a un défi sur le plan des entreprises. Les personnes qui font du bénévolat ne sont pas les mêmes qui démarrent des entreprises disons!»

D’ailleurs, la situation de Mékinac serait celle du Québec de demain. «Présentement, on vit dans le Québec de 2030 avec notre démographie et notre âge médian. On se trouve dans la position dans laquelle se trouvera l’ensemble de la province, mais avant le temps! On doit s’ajuster à cette réalité.»

S’il n’existe pas de recette miracle, Patrick Baril estime que des mesures comme l’assouplissement des règles pour le financement de nouveaux projets ou la collaboration étroite entre les partenaires du milieu sont de bons outils. «On a jamais connu tant de cohésion entre les organismes!»

La cohésion et l’approche personnalisés

La Société immobilière de Mékinac (SIM), un organisme à but non lucratif, est un autre avantage indéniable, selon le CLD. «C’est un outil concret qui a permis récemment d’établir cinq entreprises pour un montant de 3M$ sur le territoire», souligne Patrick Baril. La société offre, en outre, un taux de location et d’achat très compétitif.

Si l’industrie touristique est au ralenti, on aurait tout avantage à miser sur des valeurs sûres comme l’industrie forestière pour continuer à faire croître l’économie. La synergie et le dévouement des acteurs du milieu est aussi un atout d’affaires.

«Dans Mékinac, on propose une approche humaine et personnalisée. Ici, les gens se sentent soutenus et accompagnés: on arrive toujours à trouver une solution», souligne M. Baril. «Oui, les statistiques sont accablantes, mais on doit croire en nous. On a tout pour se développer!», conclut-il.

Quelques bons coups économiques de la MRC

Le Festival Western (Saint-Tite)

Entreprise Boulet Inc. (Saint-Tite)

Équipement Gaétan (Lac-aux-Sables)

Machineries Pronovost (Saint-Tite)

Centre d’Aventure Mattawin (Trois-Rives)

Domaine McCormick (Trois-Rives)

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des