« En Mauricie, il y a quelque chose dans l’eau! »

Photo de Patrick Vaillancourt
Par Patrick Vaillancourt
« En Mauricie, il y a quelque chose dans l’eau! »
Sur la photo, Sébastien Taillefer, conseiller/coordonnateur Broadway microbrasserie, Charles Milliard, PDG de la FCCQ, Renée Cloutier, directrice de la Chambre de commerce de Maskinongé, et Geneviève Racine, directrice de la Chambre de commerce de Shawinigan. (Photo : courtoisie)

ÉCONOMIE.  Le président et directeur général de la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) Charles Milliard a débuté une tournée provinciale en visitant la Mauricie d’abord à la suite de la demande des chambres de commerce de la région. M. Milliard a été charmé par la région et les différents intervenants rencontrés. « Les gens sont tellement sympathiques. En Mauricie il y a quelque chose dans l’eau! »

En compagnie de son équipe, M. Milliard s’est d’abord rendu à Louiseville lundi après-midi, avant de se diriger vers Trois-Rivières pour un souper avec les représentants des six chambres de commerce de la Mauricie. Puis mardi, le groupe de la FCCQ s’est rendu à La Tuque, avant de revenir vers Mékinac, pour ensuite réaliser un dernier arrêt à Shawinigan.

Quel est l’objectif de cette tournée? « J’aime toujours dire qu’à la FCCQ, nos bureaux sont à Montréal, nos interlocuteurs sont à Québec et Ottawa, mais notre focus c’est les régions du Québec. Je me suis joint à la FCCQ en janvier 2020, juste avant la pandémie, et je n’avais pas pu faire de tournée régionale. On le fait à l’invitation des chambres de commerce, et la Mauricie a été la première à lever la main. L’objectif était de rencontrer des membres et de me nourrir d’exemples sur des réalités. Honnêtement, ces deux journées en Mauricie ne pouvaient pas être plus payantes », exprime M. Milliard.

« Ce que je trouve le fun, c’est que les six directions générales des chambres de la Mauricie sont occupées par des femmes. C’est génial de pouvoir briser les préjugés sur les chambres de commerce que c’est une place de gars qui jouent au golf et qui fument des cigares. Ça brise l’image et c’est ça une chambre de commerce en 2021 », ajoute-t-il.

À Shawinigan, le groupe a d’abord visité le Centre d’entrepreneuriat Alphonse-Desjardins, puis la microbrasserie Broadway.

« Je ne sais pas combien de fois j’ai pu entendre parler du Digihub de Shawinigan, exprime M. Milliard. C’est tellement bien de voir la collaboration entre différentes organisations, et parfois ce sont des échanges d’idées qui prennent forme. Dans un endroit comme celui-là, on voit la force du présentiel. Les gens se croisent en jouant au ping-pong, en mangeant… il y a plein de collaboration et d’idées qui naissent. C’est devenu un carrefour d’information et d’influence. En plus, c’est un bijou architectural d’une ancienne usine de textile. Il y a bien des milieux à Montréal qui n’ont pas cette qualité d’environnement. Honnêtement, ça fait des jaloux et j’ai été agréablement surpris. »

Le PDG indique que la vie entrepreneuriale se développe tellement bien en région avec l’espace, et l’espace médiatique attribué aux entreprises. « Les microbrasseries poussent partout au Québec, mais Shawinigan a été l’un des précurseurs. Tout le monde parle de cohabitation. En Mauricie, il y a une espèce de rayon de soleil qui pointe sur la région. La pénurie de main-d’œuvre frappe partout, mais c’est mieux en Mauricie. »

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires