En route vers la qualification aux Jeux olympiques

Photo de Patrick Vaillancourt
Par Patrick Vaillancourt
En route vers la qualification aux Jeux olympiques
La boxeuse Tammara Thibeault se prépare pour sa qualification olympique en mars prochain. (Photo : courtoisie)

BOXE. Même si plusieurs athlètes se sont déjà qualifiés pour les Jeux olympiques de Tokyo qui se dérouleront cette année du 24 juillet au 9 août, c’est un tout autre fonctionnement dans le monde de la boxe olympique.

La Shawiniganaise Tammara Thibeault a repris l’entraînement pour sa préparation en vue d’une première tentative pour se qualifier alors qu’elle prendra part à la Qualification continentale olympique qui se tiendra du 26 mars au 3 avril à Buenos Aires en Argentine.

On peut s’attendre à voir plus d’une dizaine de boxeuses dans sa catégorie de poids, soit moins de 75 kg. Pour se qualifier pour les prochains Jeux olympiques, Tammara devra terminer parmi les trois premières de ce tournoi.

Un autre événement de qualification aura lieu à Paris du 13 au 24 mai avec les Qualifications olympiques mondiales.

Grâce à sa médaille de bronze acquise en octobre dernier lors des Championnats du monde en Russie, la Shawiniganaise n’était pas obligée de participer aux qualifications canadiennes afin de participer à la Qualification continentale olympique.

«J’ai pris du temps pour moi pendant le temps des Fêtes en retournant à Shawinigan», explique celle qui s’entraîne maintenant au Club performance de Montréal.

D’ailleurs, le 11 janvier dernier, la boxeuse est demeurée surprise d’être honorée en remportant le titre d’Athlète féminine par excellence de niveau international lors du Gala Sport-Hommage Mauricie. «Je trouvais ça vraiment cool seulement d’être dans les nominations. En vérité, je ne pensais pas gagner! J’étais très surprise. De ces temps-ci avec les olympiques, je suis dans ma bulle. Mon objectif, c’est non seulement de me qualifier pour les Jeux olympiques, mais de performer. Pour les prochaines semaines, je veux avoir les deux pieds sur terre pour bien performer en Argentine.»

La saga Laurence Vincent-Lapointe

Blanchie par la Fédération internationale de canoë lundi dernier, la Trifluvienne Laurence Vincent-Lapointe a poussé un soupir de soulagement alors que son clan a pu prouver qu’elle avait été contaminée au ligandrol par son ex-conjoint suite à un échange de fluide.

Est-ce que la Shawiniganaise restera sur ses gardes dans ses relations amoureuses avant les Jeux olympiques? «Honnêtement, où est-ce que je suis rendue dans ma vie, ce n’est pas un problème, lance-t-elle en riant. Mon focus est uniquement sur les Jeux olympiques. Il y a d’autres mesures à prendre en considération que celle-là. Mais c’est certain que c’est très étrange. Personne n’avait jamais vu ça, c’est étrange!»

Partager cet article

1
Laisser un commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Mike Sahwi Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Mike Sahwi
Invité
Mike Sahwi

Félicitations Tammara…
c’est des gens comme toi qui redonne de la lumière dans notre Ville…

je te souhaite tout ce que du pourquoi tu t’entraine…

salut…