Enfin un bon bassin de joueurs pour les Électriks

Photo de Patrick Vaillancourt
Par Patrick Vaillancourt
Enfin un bon bassin de joueurs pour les Électriks
L'organisation shawiniganaise voit la lumière au bout du tunnel avec un bassin d'environ 35 joueurs cette année. (Photo : (Photo l'Hebdo Patrick Vaillancourt))

FOOTBALL. L’entraîneur-chef des Électriks du Collège Shawinigan Guy Bergeron sait qu’il s’agira encore d’une saison difficile pour son équipe, mais jamais aussi ardue que les précédentes alors que l’organisation peinait à afficher le nombre de joueurs minimum pour commencer et finir les parties.

Au cours des dernières saisons, une vingtaine d’étudiants-athlètes étaient de l’alignement. Cette année, environ 35 joueurs se défonceront sur le terrain. Les Électriks se joignent cette saison à la Ligue Nord-Est.

«La Ligue Nord-Est est une ligue très forte. C’est aussi fort que la ligue du Sud où on évoluait les saisons passées. On en aura encore pour notre argent avec notre équipe composée à 70% de recrues. Ça sera difficile, mais on est établi pour plusieurs années. On pourra compter sur un bon bassin pour quelques années», commente l’entraîneur Bergeron.

Les Électriks détiennent une expertise indéniable pour leur équipe d’entraîneurs. Jean Boulet est maintenant le coordonnateur offensif et Martin Croteau, ancien entraîneur des Diablos de Trois-Rivières au niveau universitaire est le nouveau coordonnateur défensif. «J’ai déjà coaché ces deux gars-là, et ce sont deux hommes d’expérience qui encadrent bien les jeunes. À nous trois je crois qu’on a gagné plus que 30 Bols d’Or», ajoute l’entraîneur-chef.

Quels sont les objectifs pour M. Bergeron cette saison? «C’est difficile de quantité nos objectifs en terme de victoires défaites parce que c’est comme si on recommençait à l’an un avec plus de recrues que de vétérans, et le changement de ligue. Ce qu’on veut cette saison c’est de jouer les deux demies d’un match avec le pied sur l’accélérateur. On va être capable avec le nombre de joueurs qu’on a. On veut être en mesure de gérer un match d’un bout à l’autre. Les autres saisons, on arrivait en deuxième demie avec aucune stratégie parce qu’on n’avait plus de joueurs. Si on est en mesure d’aller chercher trois victoires, on serait très heureux. On veut être compétitif du premier au dernier match, de la première à la dernière minute. Les vétérans sont très excités de voir la qualité de nos joueurs recrues.»

Notamment, les Électriks ont été en mesure de recruter trois jeunes de La Tuque qui ont remporté le Bol d’Or l’année dernière avec les Vikings.

Dernièrement, Marc-Olivier Boisvert et Félix-Antoine Chavanelle ont pu montrer leur savoir-faire devant des recruteurs de la NCAA en Ohio. «Je suis content pour eux puisque ça leur donne un bagage d’expérience supplémentaire. Ils ont vu ce que ça prenait pour passer à un niveau supérieur», exprime l’entraîneur-chef.

Au cours de cette saison de 8 matchs, les Shawiniganais affronteront Rimouski à deux reprises, La Pocatière deux fois, Jonquière pour deux rencontres, Alma et Chicoutimi.

Les Électriks entameront leur saison ce samedi à Rimouski, et l’ouverture locale aura lieu ce samedi 8 septembre à 19h, au Complexe sportif Shawinigan situé à l’école secondaire Des Chutes.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des