Environnement: Angers dévoile dix mesures

Photo de Bernard Lepage
Par Bernard Lepage
Environnement: Angers dévoile dix mesures
Michel Angers a tenu son point de presse sur la Promenade du Capitaine, dans le secteur Shawinigan-Sud. (Photo : (Photo L'Hebdo - Bernard Lepage))

ÉLECTIONS.  Le candidat Michel Angers a dévoilé dix mesures qu’il entend mettre de l’avant pour améliorer le bilan environnemental de la Ville s’il est élu le 7 novembre prochain. Avec la rivière Saint-Maurice en arrière-plan, le maire sortant a réitéré son intention de diminuer les gaz à effet de serre (GES) émis par la Ville de 30% d’ici 10 ans. 

Il a ensuite énuméré les façons dont il entend y arriver. « Nous allons intégrer la notion de développement durable dans chacune des décisions de l’administration municipale à l’avenir. Nous voulons aussi que cette pratique soit aussi adoptée par nos partenaires comme la Classique ou les Défis du Parc par exemple. »

Le réseau de bornes de recharge électrique sera étendu et d’ici dix ans, Michel Angers souhaite que la cinquantaine de véhicules administratifs de la Ville soit entièrement électrique. « Je veux aussi optimiser les déplacements des employés municipaux. Ils se promènent dans un rayon d’environ 25 kilomètres. Il faut diminuer les déplacements par une meilleure planification. »

Le candidat Angers souhaite également règlementer l’aménagement de stationnement en obligeant à y installer des ilots de verdure comme on en retrouve au Centre Gervais Auto par exemple. Il a aussi évoqué la possibilité de sensibiliser des commerçants comme Wal-Mart et Canadian Tire à faire de même avec leur stationnement.

Michel Angers a reconfirmé son intention de décontaminer l’ancien site industriel de Shawbec sur la rue de la Transmission afin d’y établir la future zone d’innovation avec la filière de l’électrification des transports. « On va regarder aussi pour les sites des anciens garages municipaux de Shawinigan et de Grand-Mère », a-t-il soutenu.

Le candidat à sa réélection a également réitéré son intention de mettre la main sur l’ancien site de la Belgo une fois que celui-ci aura été nettoyé et décontaminé par le ministère de l’Environnement. « On a un projet assez fantastique dans nos plans, mais on compte aussi consulter la population. Nous avons été approchés par des architectes également », a poursuivi Michel Angers qui compte réhabiliter le site de la même manière que celui de l’ancienne Laurentide aujourd’hui occupée par le Parc des Papetiers.

Puis, en tant que président d’Énercycle (ancienne RGMRM), Michel Angers a rappelé sa contribution à la venue d’une usine de raffinage qui traitera le méthane produit par le site d’enfouissement de Saint-Étienne-des-Grès pour le transformer en biogaz vendu à Énergir. Il a également évoqué l’arrivée de la collecte des matières organiques d’ici juin 2023 et la construction d’une usine de biométhanisation.

Les dix mesures de Michel Angers

  • Intégrer la notion de développement durable dans la gouvernance de la Ville;
  • Améliorer l’efficacité énergétique des bâtiments municipaux en remplaçant par exemple les chaudières au mazout par des chaudières au gaz;
  • Accélérer l’utilisation des transports actif, collectif et durable par le développement notamment du réseau de pistes cyclables;
  • Réduire la consommation d’énergie fossile pour l’ensemble du matériel roulant en électrifiant la flotte automobile de la Ville d’ici dix ans;
  • Développer les parcs municipaux avec la notion de développement durable;
  • Favoriser la réduction des îlots de chaleur en réglementant l’aménagement des futurs stationnements;
  • Favoriser la réduction à la source, le recyclage et la revalorisation chez les employés municipaux;
  • Décontamination des anciens sites industriels;
  • Protéger l’intégrité des deux sources d’eau potable (lac à la Pêche et lac des Piles);
  • Protéger les milieux naturels.
Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires