Environnement: Trudel propose un plan en quatre points

.
Environnement: Trudel propose un plan en quatre points
Luc Trudel, candidat à la mairie de Shawinigan. (Photo : (Photo L'Hebdo - Bernard Lepage))

ÉLECTIONS.  Le candidat à la mairie Luc Trudel a dévoilé vendredi quatre grandes mesures qu’il entend mettre de l’avant pour faire face aux enjeux de l’urgence climatique et du développement durable à Shawinigan.

Transport

Avec son vaste territoire et une faible densité de population, le transport collectif à Shawinigan est mal structuré selon Luc Trudel qui propose de réévaluer le modèle, lorsque son contrat avec Autobus Fleur de Lys tirera à sa fin,  pour offrir une couverture mieux adaptée aux besoins de la population.

« Les parcs industriels non desservis demeurent une entrave à l’emploi pour les faibles salariés – ainsi que les entreprises. Aussi, son utilisation demeure problématique pour les familles à faible revenu et les aînés, en particulier pour l’approvisionnement alimentaire », estime le candidat qui dit avoir entendu les récriminations de la part du milieu communautaire tout en constatant un constant déclin dans l’achalandage.

Habitation et développement urbain

Luc Trudel propose également un vaste chantier visant à moderniser le développement urbain et l’habitation à Shawinigan. Il s’engage à négocier avec le gouvernement du Québec, la Société d’habitation du Québec et Hydro-Québec un projet pilote pour tester l’application des nouvelles technologies d’efficacité énergétique, développées notamment par Le laboratoire des technologies de l’énergie (LTE) d’Hydro-Québec. Le candidat enter solliciter ces partenaires pour rénover le parc immobilier des quartiers populaires à Grand-Mère, St-Marc/Christ-Roi et au centre-ville.

Celui qui fut dans le passé administrateur du Centre communautaire en efficacité énergétique du Centre-de-la-Mauricie (CCEE) dit déplorer l’absence de développement dans ce créneau à Shawinigan alors que  les initiatives se multiplient dans d’autres villes comme à Lévis (serveurs-serres) et au nouveau centre-ville de Lac-Mégantic (production décentralisée).

Revoir le schéma d’aménagement

Le candidat à la mairie souligne aussi la nécessité de revoir le schéma d’aménagement pour viser la densification du milieu urbain. « Québec a déjà bloqué la mise en place de projets domiciliaires pour freiner son étalement. On ne peut à la fois dénoncer les coûts d’entretien élevés de nos infrastructures tout en travaillant à les étendre davantage. Il faut être logique », déclare-t-il dans une allusion à une intervention récente du maire sortant sur le fait que le réseau routier à Shawinigan couvrait 1100 kilomètres.

Mise en place d’un corridor écologique

Luc Trudel s’engage également à prendre les mesures nécessaires pour protéger l’environnement et les vastes territoires boisés sur le territoire de la Ville.  Il propose entre autres la création d’un corridor écologique régional qui pourra un jour relier le Parc national de la Mauricie et le fleuve, en passant par le parc récréotouristique de La Gabelle. « C’est un dossier mobilisateur pour la Mauricie, et un premier tronçon peut être réalisé rapidement en reliant La Gabelle et le Parc de l’île Melville, un dossier qui demeure bloqué depuis longtemps à la Ville. ».

Enfin, Luc Trudel est revenu sur le dossier de l’usine de traitement d’eau potable dans le secteur de Saint-Gérard-des-Laurentides. Il note que le niveau du Lac-à-la-Pêche s’est maintenu près du seuil critique tout l’été. « A cause des changements climatiques, on approche du point de rupture pour notre source d’eau potable. Le lac est en très mauvais état », a-t-il conclu. (B.L.)

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
2 Commentaires
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Henri Menta
Henri Menta
1 mois

La seule solution pour le transport urbain qui a des autobus vide serait le transport gratuit comme plusieurs villes au Québec le font, on aurait des autobus plein et moins de monde sur la route, le gouvernement Provincial est prêt à s’impiquer.

Michel Tremblay
Michel Tremblay
1 mois

Ex-député défait après 2 ans seulement , ex-directeur d’école exclus après pas plus longtemps, je crois bien que c’est une job qu’il veut et pas sauver la ville.