Expériences Lockzone ouvrira ses portes en 2022

Photo de Bernard Lepage
Par Bernard Lepage
Expériences Lockzone ouvrira ses portes en 2022
Véronique Raymond Massicotte et Thierry Lacombe dans l'ancien presbytère Saint-Marc débarrassé pour le moment de tous ses murs intérieurs d'origine. (Photo : (Photo L'Hebdo - Bernard Lepage))

JEUX. La transformation de l’ancien presbytère -Saint-Marc en un espace de jeux d’évasion de calibre professionnel prend plus de temps que prévu mais aura en contrepartie plus d’ampleur que ce que les promoteurs avaient annoncé à l’origine.

En compagnie de -Véronique -Raymond -Marcotte et -Thierry -Lacombe, L’Hebdo a pu visiter les lieux actuellement vidés de tous leurs murs intérieurs en blocs de béton. Alors que l’ouverture devait avoir lieu cette année, c’est plutôt à l’été ou à l’automne 2022 qu’Expériences -Lockzone débutera ses opérations.

« -La -COVID nous a forcés à arrêter les travaux pendant quelques mois et quand les chantiers ont repris, ce sont les entrepreneurs en construction et les matériaux qui manquaient », explique le couple qui réside maintenant à -Shawinigan, à quelques minutes de la future attraction.

De six salles de jeux à l’origine, le site en comprendra maintenant neuf, en plus d’une grande salle d’exposition et d’une petite salle de spectacles d’une capacité de 80 places. « -On veut y présenter des spectacles avec des humoristes de la relève dans le style du comédie club -Le -Bordel à -Montréal » révèle -Thierry -Lacombe qui œuvre dans l’industrie du cinéma québécois depuis plusieurs années.

Haute de deux étages, la salle d’exposition mettra en valeur les objets de collection du couple. « -On ne dit pas de quoi il s’agit, mais ce sont des pièces rares qu’on a prêtées cette année à un musée et qu’on va rapatrier dans les prochains mois », souligne avec un sourire mystérieux -Véronique -Raymonde -Marcotte.

Pour débuter, -Expériences -Lockzone ouvrira avec deux salles, puis en ajoutera graduellement à coup de deux les années subséquentes. « L’idée, c’est de générer des revenus pour commencer les autres. Quand on aura terminé la dernière, ça va être le temps de changer les deux premières », explique -Thierry -Lacombe. On retrouvera quatre salles au -sous-sol ; quatre à l’étage et une au -rez-de-chaussée qui abritera aussi les bureaux administratifs, les salles d’exposition et de spectacles, une salle de bain et un vestiaire.

Des adeptes et des touristes

Chaque salle sera équipée d’équipements électroniques pour créer des effets spéciaux. « Ça prend environ six mois à concevoir une salle comme on veut faire. On prévoit des investissements de près de 75 000 $ par jeu. Il y en aura pour tous les goûts comme le fantastique, la comédie, l’horreur, la -science-fiction, etc. », affirme le couple qui se décrit comme des passionnés des jeux d’évasion, avec plus de 150 de complétés à leur actif.

Il existe au -Québec près de 80 sites spécialisés dans les jeux d’évasion, dont Énigma à -Trois-Rivières. « -Il existe une communauté d’adeptes qui sont prêts à faire trois ou quatre heures de route pour essayer un jeu, souligne -Véronique -Raymond -Marcotte. On veut aussi attirer les touristes qui sont déjà à -Shawinigan et qui voudront pratiquer un jeu intérieur. Il y a une forte demande pour ce genre d’activité. À -Trois-Rivières, il n’y a pas de place de disponible avant la fin octobre. »

L’expérience débutera dès l’entrée dans l’immeuble dont les fenêtres seront toutes obstruées pour empêcher la lumière du jour de pénétrer. Les participants seront accueillis par un personnage avant de commencer le jeu dans la pièce de leur choix. D’une durée de 60 minutes, chaque partie comprendra un maximum de huit participants plus un maître de jeux qui guide les participants dans leur quête. « -En tout, c’est une visite qui durera environ 90 minutes », raconte -Thierry -Lacombe.

Dans les prochains mois, l’extérieur de l’ancien presbytère sera revêtu d’un ensemble de matériaux en aluminium et en polycarbonate. « -On va y ajouter un éclairage. Le soir, ça va vraiment détonner. Ça va être parfait pour un centre de divertissement », termine -Véronique -Raymond -Massicotte.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires