Extermination parasitaire : les fourmis charpentières

Extermination parasitaire : les fourmis charpentières

Lorsque le beau temps arrive, il n’est pas rare de tomber de temps à autre sur des fourmis noires, de grosse taille, dans votre maison. Il n’y a pas de quoi s’inquiéter, cela se produit fréquemment lors de la chaude saison. Néanmoins, lorsque la saison froide se pointe le bout du nez et que la présence des fourmis charpentières se fait toujours sentir, sur le reborddes fenêtres, dans le garde-manger ou autre, vous êtes peut-être aux prises avec une infestation de fourmis.

Reconnaître la fourmi charpentière

En premier lieu, il est important de savoir qu’il existe plusieurs variétés de fourmis charpentières. Toutefois, deux d’entre elles sont vraiment plus présentes à l’intérieur des domiciles québécois. Les deux types sont noirs et le milieu de leur corps a des reflets brunâtres à rouges. La plus grosse mesure entre 8 et 20mm tandis que la plus petite mesure entre 5 et 7mm. Elles sont donc plutôt faciles à distinguer l’une de l’autre.

La plus grosse est de loin la plus dommageable pour votre demeure. Elle est attirée pour le bois pourri et humide en permanence.  Ces fourmis creusent des tunnels dans le bois, en prenant bien soin de retirer toute la sciure de bois à l’extérieur de leurs galeries. Ceci peut constituer un signe d’infestation très net. Ce phénomène peut affaiblir et même complètement détruire la structure de charpente d’une maison. La plus petite, quant à elle, n’endommage pas le bois. Malgré tout, elle est une menace puisqu’elle se reproduit à une vitesse phénoménale. Elle se développe dans le creux des structures d’aluminium ou de PVC et dans les cadrages de fenêtre.

Les causes possibles d’une infestation

Plusieurs causes peuvent être responsables de l’infestation et aucune n’est reliée à un mauvais entretien de votre demeure. Si vous avez eu à défaire une vieille clôture de bois qui traînait près de la maison, il est possible que vous ayez destitué une colonie et qu’elle cherche à déménager. De même que si vous avez eu besoin de changer vos fenêtres. Si vous avez un foyer au bois, il est possible que sans le savoir, vous ayez entré des bûches ou des morceaux de bois sur lequel se cachaient des fourmis. Vous leur avez donc donné libre-accès à leur nouveau domicile.

Comment s’en débarrasser?

Il faut d’abord savoir qu’une colonie possède plusieurs nids que l’on appelle « satellites ». Il faut toutefois détruire le nid principal qui contient la reine. La plupart du temps, le nid principal se trouve à l’extérieur de la maison, dans une clôture de bois, dans une pile de bois de chauffage, sous une structure de bois qui est en contact avec le sol ou dans une souche d’arbre.

Ensuite, il vous faudra repérer l’endroit où les fourmis s’infiltrent. Elles peuvent parfois passer par les fils de téléphone ou les fils électriques qui entrent dans votre maison. Aussi, si une branche d’arbre touche votre toit, elles ont pu la suivre et ainsi entrer par les soffites et les corniches.

Ensuite, vous aurez à choisir si vous tentez de vous débarrasser vous-même de ces indésirables ou si vous préférez faire appel à un professionnel spécialisé en extermination parasitaire.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des