Faire une patinoire dans la cour : ce qu’il faut savoir

EN COLLABORATION AVEC PROMUTUEL ASSURANCE
Faire une patinoire dans la cour : ce qu’il faut savoir

Projet idéal pour profiter à fond de l’hiver et contrer la sédentarité, construire une patinoire dans sa cour permet de s’amuser dehors avec les enfants tout au long de la saison froide. Mais, pour qu’elle soit réussie et pour que vous puissiez l’utiliser de façon optimale, vous devez considérer quelques éléments et bien planifier sa fabrication. Trouvez ici tout ce que vous devez savoir pour faire une patinoire dans votre cour.

 

La patinoire dans la cour est-elle risquée ?

Vous rêvez de fabriquer une patinoire dans votre cour, mais vous craignez qu’elle entraîne un dégât d’eau au dégel et endommage votre propriété ? Ne vous en faites pas : une glace de 10 cm d’épaisseur correspond à environ 15 mm d’eau, soit très peu comparativement à une pluie abondante. De plus, la glace fond graduellement. Il reste préférable d’éviter de placer votre patinoire près des fondations de votre résidence. Savez-vous que si votre patinoire abime votre beau terrassement ou si l’eau s’infiltre dans votre sous-sol, ces bris ne sont pas automatiquement couverts par votre assureur ? Il est cependant possible de souscrire une protection additionnelle qui vous permettra de profiter de votre nouvelle installation en toute sécurité d’esprit.

Vous redoutez le gel de votre système d’arrosage et le bris de votre tuyau extérieurs ? Sachez que vous pouvez prévenir cet incident en fermant la valve de la sortie d’eau extérieure, en débranchant et en vidant le boyau d’arrosage et en le rentrant dans votre maison à l’abri du froid. Toutefois, pour patiner avec la tranquillité d’esprit, informez-vous auprès de votre représentant en assurance afin de vous assurer d’être bien protégé.

 

Doit-on aviser son assureur ?

Pour éviter les mauvaises surprises, oui. Avant de commencer la construction d’une patinoire dans votre cour, informez votre assureur de votre intention. Ce dernier pourra vous en apprendre davantage sur les exclusions présentes à votre contrat d’assurance habitation en ce qui concerne les dommages causés par la patinoire et, ainsi, vous aider à faire un choix éclairé. Informez-vous auprès de votre municipalité afin de vérifier s’il y a un des règlements à respecter, comme l’épaisseur minimum de la glace.

  

La construction de la patinoire dans la cour, étape par étape

Vous avez décidé de passer à l’action ? À vous de jouer ! Faire sa patinoire peut sembler un projet imposant, mais avec une bonne préparation et l’équipement nécessaire, c’est tout à fait possible. Voici comment y arriver en quelques étapes :

  1. Choisissez l’emplacement

Au moment de préparer la maison pour l’hiver, soit à la fin du mois d’octobre, déterminez le futur emplacement de votre patinoire. Idéalement, vous devriez la construire dans un endroit qui :

– possède une surface plane gazonnée ou en béton (évitez l’asphalte, car sa couleur noire attire les rayons du soleil, ce qui peut faire fondre la glace) ;

– se trouve dans un lieu ombragé ;

– possède une sortie d’eau à proximité et une prise de courant pour l’éclairage, au besoin, afin de faciliter l’entretien ;

– est assez grand pour accueillir une patinoire d’au moins 8 pi X 16 pi pour le patinage et 16 pi X 40 pi pour le hockey.

Peu importe l’emplacement de la patinoire, en présence d’utilisateurs, assurez-vous de faire une surveillance adéquate et, surtout, que l’entretien soit fait régulièrement.

  1. Préparez la surface

Une fois l’emplacement de votre patinoire choisi, dégagez l’espace et égalisez la surface, au besoin. Si la neige s’accumule à l’endroit où vous souhaitez construire votre patinoire, assurez-vous de l’enlever. Il faut que cette zone soit la plus lisse possible pour les étapes à suivre.

  1. Installez les bandes

Délimitez les bordures de votre patinoire en installant des bandes en bois d’au moins 60 cm de haut pour protéger la glace des rayons du soleil. Vous pouvez aussi créer une bande de neige tout autour de votre patinoire, mais cette dernière n’est pas aussi efficace pour retenir la rondelle sur la patinoire que les bandes en bois.

Si vous optez pour des bandes en bois, vous pouvez les fixer sur des piquets plantés dans le gazon et des supports en diagonale positionnés à l’arrière pour les retenir.

  1. Installez le polyéthylène (la toile)

Ensuite, installez la toile en polyéthylène blanc ou transparent assez grand pour couvrir toute la surface de votre patinoire et la hauteur des bandes. Cette dernière viendra protéger votre gazon du gel et du dégel, ce qui évitera de l’abimer. Fixez-la aux bandes de votre patinoire.

  1. Créez la glace

Il est maintenant temps de former la glace. Pour ce faire, patientez jusqu’à ce que le mercure chute entre -10 C° et -20 C°, pendant au moins deux nuits consécutives durant lesquelles il n’a pas neigé. À ce moment-là, commencez par tasser environ 10 cm (4 po) de neige avec un rouleau à gazon ou des raquettes, sur la toile. Assurez-vous de créer une surface parfaitement lisse, car la qualité de votre glace en dépendra.

Après avoir tassé la neige, arrosez la surface de votre patinoire en bande, dans le sens de la largeur. Il est recommandé d’utiliser un pistolet d’arrosage à jets réglables qui vous permettra d’arroser avec un jet plus fin par temps doux. Laissez la première couche de glace se solidifier pendant 2 à 4 heures et arroser de nouveau. Répétez les arrosages jusqu’à ce que vous obteniez une glace d’environ 6 à 10 cm d’épaisseur.

Vous ne voulez pas utiliser votre boyau d’arrosage par crainte qu’il ne gèle ? Matin et soir, pendant 2 ou 3 jours, étendez deux seaux de 18 l d’eau la plus froide possible sur la surface de votre patinoire. Terminez par une couche d’eau chaude pour une belle glace dure et lisse.

  1. Les petits extras

Vous adorez jouer au hockey en famille ou entre amis ? Bonifiez votre expérience en insérant des lignes de hockey entre les couches de glace ! Pour y arriver, vous pouvez utiliser des rubans de Noël ou des bandes de tissus colorés.

Vous aimez patiner le soir ? Installez des lumières à proximité de votre patinoire. Assurez-vous que ces dernières sont spécialement conçues pour un usage extérieur afin de prévenir les dangers d’électrification et d’incendie.

  1. Entretenez la patinoire

Puisque vous avez durement travaillé pour créer cette jolie patinoire, entretenez-la régulièrement. Après chaque usage, nettoyez la surface. Déneigez-la après chaque accumulation de neige. En cas de dégel, évitez d’utiliser votre patinoire et patientez jusqu’au retour de la température froide. Pour préserver une patinoire lisse tout l’hiver, vous devrez resurfacer la glace à quelques reprises durant la saison froide. Pour ce faire, vous pouvez vous y prendre de deux façons :

  • Avec de l’eau froide : nivelez la surface et étendez-y 4 mm d’eau.
  • Avec de l’eau chaude : nivelez la surface, branchez votre boyau à un robinet à l’intérieur de la maison et arrosez la surface de 2 à 3 mm d’eau chaude. Cette méthode imite l’effet de la Zamboni utilisée dans les arénas.
  1. Faites attention au dégel

Au moment du dégel, au printemps, si l’eau reste emprisonnée dans le polyéthylène, elle crée un effet de loupe et amplifie la force des rayons du soleil, pouvant brûler votre gazon. Pour éviter cela, assurez-vous de faire des trous dans votre toile pour laisser l’eau s’échapper au fur et à mesure que la glace fond.

 

Patinez en toute sécurité

Maintenant que vous êtes prêt à enfiler vos patins, il est bon de faire quelques petits rappels de sécurité. Voici quelques conseils pour éviter un incident malheureux sur la patinoire dans votre cour :

  • Gardez toujours un œil sur les jeunes patineurs.
  • Colmatez les trous avec de la neige humectée afin de prévenir la chute des patineurs.
  • Dégagez les rallonges électriques afin qu’elles restent toujours visibles pour empêcher qu’elles soient broyées par la souffleuse ou qu’elles fassent trébucher quelqu’un.
  • Fixez bien les bandes avec des supports pour éviter qu’elles s’effondrent. Vérifiez aussi qu’aucun clou ou autre dispositif d’attache n’est susceptible de blesser un patineur.
  • Informez vos enfants et vos invités des règles d’utilisation et de sécurité.

 

Qu’arriverait-il si un accident survenait sur votre patinoire ? Seriez-vous couvert ? De façon générale, à moins d’exception, l’assurance responsabilité civile fournie par votre assurance habitation vous protègerait dans une telle situation.

Vous avez des questions au sujet des risques associés à la patinoire dans votre cour ou tout autre élément sur votre propriété ? N’hésitez pas à contacter votre représentant en assurance de dommages qui saura y répondre et vous conseiller sur les protections offertes, et ce, à un prix compétitif.

Sur ce, profitez bien de l’hiver, un coup de patin à la fois !

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires