Félix Lapointe, l’aventurier de nature

Photo de Patrick Vaillancourt
Par Patrick Vaillancourt
Félix Lapointe, l’aventurier de nature
Félix Lapointe (Photo : L'hebdo Patrick Vaillancourt)

L’Hebdo présente le deuxième d’une série de reportages pendant l’année afin d’en connaître plus sur les futurs résidents de J’ai mon appart’ qui entreront dans leur nouvel appartement supervisé en décembre prochain. Ces appartements sont destinés pour des personnes vivant avec un trouble du spectre de l’autisme ou une déficience intellectuelle.

COMMUNAUTÉ. Ascension du mont Albert et du mont Washington, judo, canot, chant, voyages en campeur et la nature du camp Minogami, l’ambassadeur de J’ai mon appart’ Félix Lapointe se voit comme son grand-père André… un amoureux de la nature.

Âgé de 27 ans, et bientôt 28 ans en septembre, Félix apprivoise la vie en appartement depuis plus de 2 ans. Ses parents Michèle et Yves voulaient qu’il goûte à son autonomie avant d’emménager dans son appart’. Il a d’abord résidé l’ancien appartement de sa sœur qui s’achetait une nouvelle maison, et il vit maintenant dans un bloc du secteur Saint-Georges. «Félix montre un degré d’autonomie intéressant», exprime son père Yves Lapointe.

Pourquoi tu voulais avoir ton appartement?

«Pour recevoir de la visite et du monde. Les amis de mon entourage et ma famille. Ça va me désennuyer. Je veux recevoir mes sœurs, mes neveux et ma nièce. Ma sœur va avoir un autre bébé dans notre famille. Je vais être mon oncle pour une cinquième fois!»

Qui as-tu hâte de recevoir dans ton appartement?

«La première personne que j’aimerais inviter c’est mon amoureuse, répond timidement Félix. Elle s’appelle Danielle Trottier. Mais je vais me garder une grosse moyenne petite gêne. On a notre intimité, mais c’est un petit peu récent», exprime-t-il avec un large sourire.

Quelle est la première chose que tu feras dans ton appart’?

Félix et son père entretiennent un lien étroit, si bien qu’il voudra célébrer avec lui lorsqu’il emménagera dans son appart’. «La première chose que je veux faire pour célébrer, je vais inviter mon père pour prendre une bière ensemble. Des fois je l’invite aussi à coucher.»

«C’est flatteur d’entendre ça, répond son père Yves. C’est la façon à Félix d’être reconnaissant. C’est un privilège qu’il donne quand on peut entrer dans son intimité. J’apprécie cette ouverture.»

Quel est l’objet important pour toi que tu veux installer dans ton appart’?

«J’ai des photos, des cadres, aussi la toile de moi en canot. J’ai aussi un gilet du camp Minogami qui est important pour moi. Mais un objet important pour moi c’est les cendres de ma chienne. C’est mon premier chien, et ça me rappelle un gros moment que j’ai vécu. J’ai eu beaucoup de peine», raconte Félix avec une larme à l’œil.

Son père Yves ajoute que Félix a eu sa chienne Mousseline très jeune, et c’était son chien pendant 14 ans.

Quelle est ton occupation?

Félix travaille au plateau de travail du Séminaire Sainte-Marie en réalisant l’entretien ménager et la récupération de papier. Il va aussi à l’école aux adultes deux jours par semaine. Toutefois, il prend une pause à l’été puisqu’il a un contrat de travail avec le camp Minogami trois jours par semaine. «Mon travail va changer cet été. À cause de la Covid, je ne pourrais plus être dans la cuisine. Je vais travailler dans le jardin et dans la petite ferme. Je vais travailler dans la nature et j’ai hâte.»

Il faut savoir que Félix a été campeur au camp Minogami jusqu’à l’âge de 18 ans.

Quelle est ta passion? Ton activité préférée?

Félix a déjà pratiqué le judo, mais les activités se sont arrêtées en raison de la Covid. Félix a déjà sa ceinture bleu-brun, et il verra s’il poursuit les cours pour atteindre un de ses rêves, avoir la ceinture noire. En ayant son permis de port d’arme et de chasse, il aime aussi tirer de la carabine, et il adore faire des voyages en campeurs avec ses parents.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires