Frédéric Dion seul à vélo pour atteindre son objectif

Par Redaction Shawinigan
Frédéric Dion seul à vélo pour atteindre son objectif
Les aventuriers Jacob Racine Frédéric Dion et Daniel Barriault. (Photo : Photo www.fredericdion.com)

AVENTURE. L’aventurier Frédéric Dion sera le seul à atteindre le pôle intérieur de l’Amérique du Sud (le centre du continent) de façon sportive ce jeudi 16 janvier au Brésil.

Ce revirement de situation s’explique par des bris importants sur les vélos des trois coéquipiers qui étaient devenus inutilisables. Jacob Racine et Daniel Barriault ont posé un geste de solidarité en donnant les pièces fonctionnelles de leurs vélos à Frédéric afin qu’il puisse atteindre son objectif. Jacob et Daniel appuieront donc leur confrère en véhicule et ils l’accompagneront au centre du continent également jeudi.

Rappelons que Frédéric est l’initiateur de cette expédition qui fait partie d’un projet d’envergure visant l’atteinte des pôles intérieurs des sept continents. «Les gars m’ont fait un cadeau indescriptible. Je salue leur esprit d’équipe et je les remercie sincèrement. Cette expédition, c’est avant tout une histoire d’amitié», explique l’aventurier de Notre-Dame-du-Mont-Carmel.

Jusqu’à maintenant, le trio a fait environ 2000 km en vélo lors de cette aventure qui a commencé le 2 décembre. Fin décembre, ils ont dû modifier leur itinéraire. Ils ont quitté le Rio Grande afin de poursuivre leur route en vélo en raison de la navigation trop dangereuse en radeau sur cette source de l’Amazone. Ce changement a entraîné un retard de 5 jours.

Ils ont dû mettre les bouchées doubles et rouler environ 110 km par jour via la Cordillère des Andes et ensuite sur une route au coeur des champs puis de la jungle bolivienne.

Au cours des derniers jours, la condition des vélos a commencé à se détériorer : problèmes de freins, de vitesses, de pédaliers, de système d’engrenage, etc. Les réparations temporaires effectuées n’ont pas été suffisantes, compte tenu des conditions extrêmes. Impossible d’acheter de nouveaux vélos au milieu de la jungle bolivienne.

Cette décision a été prise à environ 700 km du pôle intérieur situé à Mato Grosso dans la jungle brésilienne.

«Ça n’a pas été facile de partir seul à vélo en laissant mes chums derrière, mais je garde le cap. Ils me suivront en auto pour m’encourager et m’aider au besoin », dit Frédéric Dion.

Celui-ci demeure tout de même inquiet de l’état de son vélo, mais il franchit une étape à la fois en donnant son maximum.

Au cours des prochains jours, il roulera sur des routes en terre battue du Brésil et devra marcher ensuite, avec ses coéquipiers, pour atteindre le pôle intérieur dans une jungle beaucoup plus dense.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des