Gatineau inflige un 5e revers de suite à Shawinigan

Photo de Jonathan Cossette
Par Jonathan Cossette
Gatineau inflige un 5e revers de suite à Shawinigan
Photo courtoisie - Jean Levasseur

Les Cataractes de Shawinigan entamaient l’année 2020 avec une série de quatre revers, tandis que les Olympiques de Gatineau se présentaient en Mauricie fort de trois victoires consécutives. Les séquences se sont poursuivies dans les deux cas alors que les Olympiques sont venus reverser les Cats par la marque de 4 à 1.

Les Olympiques ont été les premiers à faire scintiller la lumière rouge. Patient derrière le filet d’Antoine Coulombe, Mathieu Bizier a repéré un Metis Roelens laissé sans surveillance dans l’enclave. Le #61 allait ensuite loger la rondelle dans la partie supérieure.

Les visiteurs sont revenus à la charge à la 14e minute. Charles-Antoine Roy s’est amené à toute vitesse à la gauche de Coulombe et son tir vif l’a battu côté bloqueur. Le gardien des Cats s’en voulait sur la séquence. Il s’agissait du 11e tir déjà des Olympiques (contre seulement 3).

Dans les instants suivants, Vincent Martineau a offert une solide mise en échec à Jérémy Martin. Le joueur des Cats n’a pas du tout apprécié, laissant tomber les gants devant le #44.

À l’autre bout de la patinoire, le gardien partant Creed Jones a fait le travail qu’il avait à faire, sans subir de trop grandes menaces de la part des locaux.

Les Cats ont amorcé la période médiane du bon pied, mais Jones est venu se signaler avec un superbe arrêt de la mitaine. Attention! À la reprise du jeu, le tir de Jordan Lepage lui a échappé avant de rouler tout doucement dans le filet, ce qui réduisait l’écart de moitié.

En fin d’engagement, Shawinigan s’est vu offrir une supériorité numérique, ce qui se voulait une occasion en or pour créer l’égalité avant de retraiter au vestiaire. Hécatombe à la ligne bleue alors que Kieran Craig a soutiré le disque à Marc-Antoine Pépin pour permettre aux siens de s’amener à deux contre zéro. Jérémy Rainville a opté pour un tir qui n’a laissé aucune chance à Coulombe qui s’attendait sans doute à une passe. Gatineau reprenait sa priorité de deux buts après 40 minutes.

Xavier Bourgault a eu une belle chance en début de troisième tiers, mais il a fendu l’air devant Jones. Puis dans les secondes suivantes, ce même Bourgault lançait le disque dans les gradins avant de se diriger directement au cachot pour avoir retardé la partie.

Les Cats ont finalement trouvé le fond du filet avec un peu moins de 10 minutes à faire en troisième période. Par contre, le but a aussitôt été refusé puisque la rondelle avait été touchée plus haut que la hauteur permise.

Shawinigan a bourdonné en fin de match, mais en vain. Pier-Olivier Roy a complété le pointage dans un filet désert.

«On a eu un bon départ. On était dans leur zone lors des cinq premières minutes et on a eu un breakdown dans zone défensive qui a conduit au premier but. Le deuxième but, c’est ça! Au final, on génère des chances, mais on joue avec les mains serrées sur le bâton. J’ai vu au moins trois opens nets manqués et on manque d’opportunisme», a lancé Daniel Renaud, pilote des Cats.

«On cherche des solutions, mais je n’ai pas vu un gars ne pas vouloir qu’on s’en sorte. La preuve? Je ne me souviens pas d’avoir vu quatre bagarres dans une game de hockey junior. L’avantage numérique devra faire la différence. C’est inacceptable de voir ce qu’on a vu en fin de deuxième période. On est plus présent au net et on génère plus de trafic alors il faut continuer de bâtir là-dessus.»

Chose certaine, il y avait de l’animosité dans l’air ce soir à Shawinigan alors que quatre combats ont éclaté, dont deux au dernier tiers. Pas moins de 2824 spectateurs ont franchi les portes du Centre Gervais Auto ce soir.

«Mon premier but ne me satisfait pas tant lorsqu’on en perd une 5e de suite, a pour sa part commenté le défenseur Jordan Lepage. Si on savait ce qui cloche, nous l’aurions appliqué. On travaille beaucoup à trouver des solutions et on veut tourner le vent de bord. La bonne nouvelle, c’est qu’il nous reste beaucoup de temps devant nous. On vit de l’adversité et il va falloir se sortir de là.»

Dans le vestiaire adverse, Éric Landry était satisfait de sa troupe.

«Shawinigan a amené du jeu physique et j’ai aimé comment mes gars se sont tenus et se sont défendus. La chimie est bonne dans notre équipe. On a encore vu des gars se sacrifier et bloquer des shots. On a gardé notre jeu très simple ce soir.»

Prochains matchs

Les Cats n’auront pas de répit puisqu’ils seront de retour en action dès demain face à l’Armada de Blainville Boisbriand. La rencontre est prévue pour 15h. Shawinigan disputera ensuite ses cinq prochains duels sur la route.

Bourque et Ponomarev au Match des Espoirs

La Ligue canadienne de hockey, en association avec le Bureau central de dépistage de la Ligue nationale de hockey, a annoncé la composition des formations pour le Match des Meilleurs Espoirs Kubota de la LCH/LNH 2020 qui sera disputé le jeudi 16 janvier à Hamilton, en Ontario. Parmi les heureux élus se trouvent deux joueurs des Cats.

Meilleur marqueur de la LCH, Alexis Lafrenière de l’Océanic de Rimouski, qui brille actuellement avec l’Équipe nationale junior du Canada, vient en tête de lice de l’Équipe Blanc qui compte six joueurs ayant reçu la cote ‘A’ du Bureau central de dépistage de la LNH dans la liste de novembre des espoirs à surveiller. Parmi ces joueurs, on retrouve un trio d’athlètes ayant participé au Camp de sélection d’Équipe Canada, notamment le défenseur Braden Schneider (Wheat Kings de Brandon) et les attaquants Cole Perfetti (Spirit de Saginaw) et Connor Zary (Blazers de Kamloops).

Ils seront accompagnés de talents du Championnat du monde junior, soit le gardien slovaque Samuel Hlavaj (Phoenix de Sherbrooke) et de l’attaquant tchèque Jaromir Pytlik (Greyhounds de Sault Ste. Marie).

Pas moins de 16 formations de la LCH sont représentées au sein de l’Équipe Blanc, notamment six de la Ligue de l’Ontario, six de la Ligue de l’Ouest et quatre de la LHJMQ. Schneider jouera avec son coéquipier des Wheat Kings Ridly Greig, Pytlik avec son coéquipier des Greyhounds Ryan O’Rourke, et Zary avec son coéquipier des Blazers Dylan Garand. L’Équipe Blanc comprend aussi deux joueurs des Cataractes de Shawinigan, soit les attaquants Mavrik Bourque et Vasily Ponomarev.

Pas moins de 10 joueurs ayant reçu la cote ‘A’ figurent au sein de l’Équipe Rouge, notamment les membres de l’Équipe nationale junior du Canada Quinton Byfield (Wolves de Sudbury), Jamie Drysdale (Otters d’Érié) et Dawson Mercer (Voltigeurs de Drummondville). Le gardien d’Équipe Canada Nico Daws (Storm de Guelph) jouera aussi avec l’Équipe Rouge tout comme le meilleur marqueur de la Ligue de l’Ontario Marco Rossi (67’s d’Ottawa).

Un total de 17 clubs de la LCH seront représentés au sein de l’Équipe Rouge, notamment huit de la Ligue de l’Ontario, six de la Ligue de l’Ouest et trois de la LHJMQ. Rossi jouera aux côtés de son coéquipier des 67’s Jack Quinn, Mercer jouera avec son coéquipier et défenseur des Voltigeurs Thimo Nickl et Antonio Stranges jouera avec son coéquipier des Knights de London Luke Evangelista.

Trois clubs de la LCH compteront des membres de leur formation au sein de chacune des deux équipes qui s’affronteront dans ce match, soit Byfield contre son coéquipier des Wolves de Sudbury Jack Thompson, tandis qu’une paire de joueurs des Raiders de Prince Albert et des Spitfires de Windsor seront aussi face à face à l’occasion de cette rencontre, soit Kaiden Guhle et Will Cuylle d’Équipe Blanc contre Ozzy Wiesblatt et Jean-Luc Foudy d’Équipe Rouge.

Équipe Blanc sera dirigée par George Burnett (Storm de Guelph) et Trevor Letowski (Spitfires de Windsor), tandis qu’Équipe Rouge sera dirigée par Rob Wilson (Petes de Peterborough) et Vince Laise (Bulldogs de Hamilton).

Formations du Match des Meilleurs Espoirs Kubota de la LCH/LNH 2020

*indique des joueurs ayant reçu la cote ‘A’ des espoirs de sélection au premier tour

Équipe Blanc

Gardiens

Dylan Garand (Blazers de Kamloops)
Samuel Hlavaj (Phoenix de Sherbrooke)

Défenseurs

Kaiden Guhle (Raiders de Prince Albert)*
Ryan O’Rourke (Greyhounds de Sault Ste. Marie)
Luke Prokop (Hitmen de Calgary)
Braden Schneider (Wheat Kings de Brandon)*
Christoffer Sedoff (Rebels de Red Deer)
Jack Thompson (Wolves de Sudbury)

Attaquants


Mavrik Bourque (Cataractes de Shawinigan)

Brandon Coe (Battalion de North Bay)
Will Cuylle (Spitfires de Windsor)*
Tyson Foerster (Colts de Barrie)
Ryan Francis (Eagles du Cap-Breton)
Ridly Greig (Wheat Kings de Brandon)
Seth Jarvis (Winterhawks de Portland)
Alexis Lafrenière (Océanic de Rimouski)*
Cole Perfetti (Spirit de Saginaw)*
Vasiliy Ponomarev (Cataractes de Shawinigan)
Jaromir Pytlik (Greyhounds de Sault Ste. Marie)
Connor Zary (Blazers de Kamloops)*

Personnel


Entraîneur-chef – George Burnett (Storm de Guelph)
Entraîneur associé – Trevor Letowski (Spitfires de Windsor)
Thérapeute du sport – Amy Mausser (Sting de Sarnia)
Gérant de l’équipement – J.R. Grant (Spitfires de Windsor)

Équipe Rouge

Gardiens


Nico Daws (Storm de Guelph)
Brock Gould (Royals de Victoria)

Défenseurs

Lukas Cormier (Islanders de Charlottetown)
Jamie Drysdale (Otters d’Érié)*
Thimo Nickl (Voltigeurs de Drummondville)
Jérémie Poirier (Sea Dogs de Saint John)*
Kasper Puutio (Broncos de Swift Current)
Donovan Sebrango (Rangers de Kitchener)

Attaquants

Quinton Byfield (Wolves de Sudbury)*
Luke Evangelista (Knights de London)
Jack Finley (Chiefs de Spokane)
Jean-Luc Foudy (Spitfires de Windsor)*
Dawson Mercer (Voltigeurs de Drummondville)*
Jake Neighbours (Oil Kings d’Edmonton)
Jacob Perreault (Sting de Sarnia)*
Jack Quinn (67’s d’Ottawa)*
Marco Rossi (67’s d’Ottawa)*
Justin Sourdif (Giants de Vancouver)*
Antonio Stranges (Knights de London)*
Ozzy Wiesblatt (Raiders de Prince Albert)

Personnel

Entraîneur-chef – Rob Wilson (Petes de Peterborough)
Entraîneur associé – Vince Laise (Bulldogs de Hamilton)
Thérapeute du sport – JP Laciak (Bulldogs de Hamilton)
Gérant de l’équipement – Kasey LaMorre (Bulldogs de Hamilton)

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des