Insectes piqueurs: le traitement est recommencé

Par Redaction Shawinigan
Insectes piqueurs: le traitement est recommencé
Un technicienen train d'effectuer un traitement contre les insectes piqueurs.

La firme GDG Environnement, responsable du programme de contrôle des insectes piqueurs à Shawinigan pour la saison 2021, a repris ses activités sur le terrain ce lundi 12 avril.

On le sait, les opérations de l’entreprise commencent par la prospection larvaire. Dès que les conditions le permettront, un premier traitement sera effectué.

Seuls les milieux où il y a présence de larves feront l’objet de traitements. Les endroits les plus difficiles d’accès seront traités par voie aérienne. Par la suite, les techniciens de GDG Environnement parcourront le territoire tout l’été pour effectuer les traitements nécessaires et procéder au contrôle de la qualité.

Les résultats escomptés par ces opérations sont une diminution de l’ordre de 80% ou plus de la nuisance. La protection ainsi obtenue s’étendra jusqu’à la mi-septembre.

La Ville de Shawinigan demande aux citoyens leur collaboration pour permettre aux techniciens de GDG Environnement de circuler sur les terrains privés, les terres agricoles ou forestières lors des traitements. Le personnel et les véhicules sont facilement identifiables.

Le produit BTI

Rappelons que le produit utilisé, le biolarvicide BTI (bacillus thuringiensis israelensis), est sécuritaire pour la santé de la population et des autres organismes vivants. Il affecte seulement les larves des insectes piqueurs. Les épandages aériens se font avec du BTI mis sous forme de petites granules (et non liquide comme au sol) et ils sont limités aux vastes secteurs humides. Le produit est utilisé depuis plusieurs années, et ce, dans plusieurs villes du Québec. Le BTI est homologué par l’Agence de réglementation de la lutte antiparasitaire de Santé Canada. Au Québec, son utilisation est encadrée et réglementée par un certificat d’autorisation émis par le ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques ainsi que par un avis faunique émis par le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs.

***

La collaboration citoyenne est aussi nécessaire pour diminuer le nombre de sites potentiels d’éclosion. Les larves des insectes piqueurs se développent généralement dans une eau stagnante.

  • Pour réduire la présence de ces sites, de petits gestes simples peuvent être faits :
  • Assurez-vous que vos drains sont en bonne condition et que l’évacuation de l’eau se fait bien.
  • Préparez votre piscine tôt. Une piscine non démarrée peut générer des moustiques dès la troisième semaine de mai.
  • Retournez votre bateau ou votre chaloupe ou, si vous les laissez à l’endroit, assurez-vous d’enlever le drain.
  • Rangez ou videz les contenants pouvant retenir l’eau (pneus, brouettes, seaux, etc.).
  • Mettez en fonction les jardins d’eau, videz-les ou ensemencez-les de poissons.

Comment se retirer du programme?

Si vous souhaitez que votre propriété soit exclue des zones de traitement, vous pouvez remplir le formulaire d’exclusion « Programme de contrôle des insectes piqueurs » disponible sur le shawinigan.ca/formulaires. Si vous avez rempli le formulaire en 2020, il n’est pas nécessaire de le remplir à nouveau.

Pour signaler la présence de gîtes problématiques sur votre terrain, pour plus d’information ou pour toute requête, une ligne info-moustique est disponible : 1-844-840-8700. Vous pouvez également communiquer par courriel à infomoustique@gdg.ca et consulter le www.infobti.com. Consultez le www.shawinigan.ca/insectespiqueurs pour plus d’infos.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires