Internet: Québec branchera 70 000 foyers sans attendre Ottawa

Photo de Bernard Lepage
Par Bernard Lepage
Internet: Québec branchera 70 000 foyers sans attendre Ottawa
Le ministre du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale, Jean Boulet, accompagnait le ministre Pierre Fitzgibbon pour dévoiler les details du nouveau programme Régions branchées. (Photo : L'Hebdo / Bernard Lepage)

WEB. Le gouvernement du Québec débloque un montant de 100 millions$ réservé exclusivement aux régions ne bénéficiant pas d’Internet haute vitesse et ne se qualifiant pas aux programmes fédéraux en la matière.

Le ministre de l’Économie et de l’Innovation, Pierre Fitzgibbon, était au DigiHub de Shawinigan vendredi matin afin de dévoiler les détails du programme Régions branchées qui devraient permettre d’ici la fin de 2020 à 70 000 foyers du Québec d’avoir un accès Internet haut débit, ce qui correspond à un téléchargement minimum de 50 mégabits par seconde selon les normes. Plusieurs de ces foyers orphelins, non éligibles aux programmes fédéraux, se retrouvent en Mauricie, particulièrement dans les MRC Mékinac, des Chenaux et Maskinongé.

Bien que le Québec figure au 2e rang au Canada pour la disponibilité du réseau large bande, avec un taux de couverture de 88,9%, près de 340 000 foyers n’en bénéficient pas encore. De concert avec le gouvernement fédéral, la première mouture du programme Québec branché permettra de régulariser la situation pour 110 000 d’entre eux d’ici 2022.

Pour les 160 000 restants, le ministre Fitzgibbon s’est engagé, dès que l’identité du nouveau gouvernement fédéral sera connu lundi prochain, à contacter son homologue afin de remettre en piste le programme Québec branché. Pour brancher l’ensemble de ces 340 000 foyers d’ici la fin de son mandat à l’automne 2022, Québec prévoit des investissements totaux de 400 millions$.

Un fromage gruyère

Les programmes gouvernementaux pour étendre Internet haute vitesse à l’ensemble des Québécois existent depuis le début des années 2000 et les promesses des politiciens pour y arriver ne se comptent plus. Parce que peu de suivi était fait auprès des fournisseurs Internet qui bénéficiaient de ces programmes, plusieurs régions se sont retrouvées avec des zones non desservies, ce que le ministre Fitzgibbon a comparé à un fromage gruyère.

Les fournisseurs seront donc invités maintenant à fournir une carte des foyers branchés au ministère qui verra à mettre en ligne une carte interactive sur son site web afin que quiconque puisse vérifier si le service est disponible dans son secteur.

Les projets au nouveau programme Régions branchées devront être déposés d’ici le 18 novembre. Le gouvernement permettra aux MRC, organismes scolaires et conseils de bande de s’associer avec un fournisseur Internet pour devenir propriétaire de son propre réseau.

Présent à la conférence de presse, le président de la Fédération québécoise des municipalités (FQM), Jacques Demers, s’est réjoui de l’annonce mais a invité ses membres à être proactifs sur le terrain. «Il y a des MRC qui sont déjà prêtes avec leur dossier mais il y en a qui ont encore du travail à faire», a-t-il expliqué, ajoutant que la FQM mettrait des ressources disponibles pour accompagner ces MRC retardataires.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des