Investissement important chez Shawinigan aluminium

Photo de Patrick Vaillancourt
Par Patrick Vaillancourt
Investissement important chez Shawinigan aluminium
Le nouveau bâtiment qui abritera le centre de refonte devrait être achevé au début de l’année pour le démarrage. (Photo : Hebdo Patrick Vaillancourt)

INDUSTRIE. L’entreprise Shawinigan aluminium est en croissance depuis sa création en 2014 et la reprise de certaines installations de l’usine Rio Tinto Alcan, si bien que l’entreprise investit 10 M$ afin d’ériger un nouveau centre de refonte qui permettra de recycler en boucle fermée l’aluminium provenant de Rio Tinto et de ses clients.

Le nouveau centre de refonte est actuellement en construction et devrait être terminé au début de l’année 2021. Il détiendra une capacité de 30 000 tonnes métriques par année et permettra à l’entreprise d’assurer sa pérennité et de créer huit emplois. D’autres emplois pourraient éventuellement être créés.

«Ce projet était dans les plans stratégiques depuis 5 ans, et lors des deux dernières années, le projet a pris son envol, commente Ghita Ouaziz, directrice générale de l’usine Shawinigan aluminium. Il y avait un contexte à prendre en considération pour le recyclage dans le marché de l’aluminium. Il existe certains clients qui sont plus à la recherche de produits recyclés. C’est l’ensemble de plusieurs facteurs qui fait que le projet s’est concrétisé cette année.»

Le projet donnera à Shawinigan aluminium une flexibilité opérationnelle additionnelle, permettant d’augmenter sa gamme de produits et réduisant le temps de son cycle de production.

L’entreprise shawiniganaise n’a pas été épargnée par le contexte de la pandémie, tout comme la majorité d’autres industries dans le monde. «On n’y a pas échappé. On a repensé les effets de la crise économique au niveau de notre carnet de commande et de nos opérations. Ça s’est ressenti aussi chez nos clients qui sont répartis en Amérique du Nord. Ç’a été une année difficile», indique Mme Ouaziz.

La directrice générale explique que la taxe de 10% sur les tarifs douaniers pour le marché de l’aluminium imposé par les États-Unis n’était pas favorable à l’industrie. «De notre côté, il a eu des répercussions sur nos clients aux États-Unis. Mais il faut savoir que cette taxe visait l’aluminium primaire, et nous sommes dans le marché de la billette, alors l’impact n’était pas direct pour la deuxième vague de la taxe.»

Curieusement, Shawinigan aluminium a annoncé son investissement de 10 M$ la même journée où les États-Unis ont levé cette taxe de 10%. Mme Ouaziz assure qu’il s’agit d’une coïncidence.

Lors de sa création en novembre 2014, la compagnie annonçait la création de 75 emplois à Shawinigan. Aujourd’hui, elle en compte 90, et bientôt près de 100 emplois grâce au projet d’investissement. Depuis sa création, plus de 20 M$ en investissement ont été injectés afin d’améliorer l’usine. «Les investissements au fil du temps étaient pour sécuriser les opérations, les emplois et pour s’assurer de conserver sa position dans un marché qui est très compétitif. Notre président est très fier de cet investissement et c’est un projet innovateur au sein de l’industrie, surtout au Québec. Il y a des répercussions économiques ici puisque nous nous sommes assurés de faire affaire le plus possible avec des fournisseurs locaux, que ce soit en Mauricie ou au Québec», ajoute Mme Ouaziz.

«En tant que client de Shawinigan aluminium, Rio Tinto pourra offrir à ses clients des solutions intégrées allant de l’aluminium primaire à très faible empreinte carbone, jusqu’à des billettes en aluminium recyclé en boucle fermée, produites à partir de leurs propres résidus. Nous sommes très fiers de faire ce nouveau pas vers l’économie circulaire, en collaboration avec nos clients», a indiqué Jean-François Laplante, directeur produit industriel et investissement, aluminium chez Rio Tinto.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires