«J’ai réalisé que je suis dans le bon domaine»

Photo de Patrick Vaillancourt
Par Patrick Vaillancourt
«J’ai réalisé que je suis dans le bon domaine»
Rachel Frigon de l’entreprise Attractif a participé au South by Southwest (SXSW) a Austin au Texas du 9 au 13 mars dernier. (Photo : (Photo courtoisie))

TECHNOLOGIES. La Shawiniganaise Rachel Frigon de l’entreprise Attractif est de retour dans son patelin après avoir participé au South by Southwest (SXSW) a Austin au Texas du 9 au 13 mars dernier et elle a bien voulu partager son expérience.

Mme Frigon avait remporté un des trois laissez-passer offerts par les Offices jeunesse internationaux du Québec (LOJIQ) lors de l’événement Expo Entrepreneurs 2019 le 23 janvier dernier à Montréal où le concours consistait à réaliser un «pitch» de vente de l’entreprise.

Le SXSW est le plus important du monde en matière d’innovation et de nouvelles technologies.

«C’était clair pour moi que j’y allais pour parler d’interactivité, d’innovation, de technologies de l’information, de logiciels, et les gens pouvaient nous retrouver sur place en faisant une recherche sur un sujet. Dans le fond, le pitch de vente que j’ai fait pour gagner ma place avec le concours, on peut le refaire 400 fois là-bas. Pour l’entreprise Attractif, j’ai pu tisser des liens d’affaires et voir des innovations provenant d’autres pays. C’est un festival d’interactivité alors c’est directement lié avec ce qu’on fait chez Attractif. C’est comme si c’était des Jeux olympiques des entreprises avec des maisons pour tous les pays», explique l’entrepreneure.

Rachel Frigon affirme que de rencontrer d’autres entreprises canadiennes a été le moment le plus enrichissant de son périple. «Tout le monde est là pour la même raison : aborder des gens pour développer son réseau de contacts.»

«J’ai découvert un réseau innovant international. C’était enrichissant de pouvoir parler à des gens de mon domaine de partout dans le monde. J’ai vu ce qui s’en vient et j’ai réalisé que je suis dans le bon domaine et que l’interactivité est au centre du monde. Par exemple, la reconnaissance faciale est déjà connue, mais ça prendra rapidement de l’ampleur. J’ai aussi été impressionnant de découvrir la prochaine technologie de l’environnement» ajoute Mme Frigon.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des