«Je ne suis pas satisfait du niveau d’urgence» – Daniel Renaud

Photo de Jonathan Cossette
Par Jonathan Cossette
«Je ne suis pas satisfait du niveau d’urgence» – Daniel Renaud
Photo courtoisie - Jean Levasseur

Les Cataractes de Shawinigan auraient sûrement aimé un meilleur scénario pour le week-end d’Halloween. Ils ont perdu leurs deux affrontements au pointage de 5 à 4, dans un scénario quasi identique.

Dans les deux rencontres, l’adversaire s’est forgé une avance de 4 à 1 tard en deuxième période, et dans les deux cas, les Cats ont marqué des buts en fin de match, mais trop peu trop tard.

«On avait joué nos 15 premiers matchs sur la bonne voie, vraiment, et on faisait les bonnes choses. Notre niveau de compétition était impeccable. Ce week-end, j’ai senti pour la première fois que nous n’avions pas le même niveau d’urgence pour les deux matchs que nous avons disputés», de commenter Daniel Renaud, entraîneur-chef des Cats.

Vendredi, les insuccès de l’avantage numérique – 1 en 6 – ont fait mal face aux Saguenéens de Chicoutimi. Les Sags se voulaient toute une commande pour les jeunes Cats, eux qui occupent le deuxième rang de la «Division Est» avec un dossier de 12-3-2.

«On a eu un 5 contre 3 en partant d’une durée d’une minute et 45 secondes. Tu espères aller chercher ce premier but-là qui va te donner du momentum et on n’a pas réussi à capitaliser. Pour une des rares fois de l’année encore, les unités spéciales ont fait la différence, mais sur le mauvais côté cette fois», ajoute coach Renaud.

Samedi, c’est un Drakkar coriace qui est venu surprendre la formation shawiniganaise. Baie-Comeau roule présentement sur une séquence de cinq parties sans revers en temps réglementaire (4-0-1).

«J’ai aimé la force de caractère des gars ce week-end. Au lieu d’abandonner à 4 à 1 comme beaucoup d’équipes de niveau junior pourraient faire, et on en voit souvent des pointages dégénérer à 8-1, 9-1 ou 10-1, les gars ont trouvé le moyen de rester dans le match et de rester compétitifs. Dans les deux matchs, on est revenu à un seul but en fin de match, avec le gardien retiré, à essayer d’aller chercher le tying goal», témoigne-t-il.

«Au final, je ne suis pas satisfait du niveau de compétition et je ne suis pas satisfait du niveau d’urgence.»

Les Cats évolueront sur la route le week-end prochain. Le premier arrêt se fera à Victoriaville, ce samedi, dès 19h. Le lendemain, ce sera du côté de Chicoutimi, dès 16h. Le prochain match à domicile est prévu pour le mardi 12 novembre face à Saint John.

«La seule chose que je demande, c’est de voir qu’on a retrouvé notre identité de guerrier et d’équipe affamée qui veut aller compétitionner pendant 60 minutes. Je veux retrouver ce que les joueurs ont démontré qu’ils étaient capables de faire, et ce qu’ils avaient le goût de faire pendant les 15 premiers matchs de l’année», conclut coach Renaud.

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des