«Je ne vise pas un retour l’an prochain» -Steeve Carpentier

Par superadmin

Le Shawiniganais Steeve Carpentier ne vise pas un retour au Ironman d’Hawaï l’an prochain. C’est ce que le triathlète a confié à l’Hebdo du Saint-Maurice, quelques minutes après avoir posé les pieds chez lui.

À sa deuxième participation au Ironman d’Hawaï, Steeve Carpentier a réalisé un temps de 9h57m36s, terminant 593e au monde et prenant la 105e position chez les 40-44 ans. L’athlète de Shawinigan a amélioré son temps de 10h24m51s obtenu l’an dernier, étant meilleur à la nage (1h06m02s contre 1h09m20s), ainsi qu’au vélo (5h00m05s contre 5h23m32s). À la couse (42.2km), Carpentier a réalisé un temps de 3h43m17s, alors qu’il avait fait 3h42m05s l’an dernier.

À son retour dans la Cité de l’énergie, le triathlète a bien accepté de raconter son aventure à l’Hebdo du Saint-Maurice, quelques minutes avant d’aller rejoindre son lit pour reprendre des forces. «On a eu des conditions difficiles. Personnellement, j’ai trouvé la portion du vélo moins robuste que l’an dernier, mais dans les 40 derniers kilomètres, on a eu un gros vent de face. Lors de la course, c’était très humide et j’ai trouvé ça difficile. J’ai senti l’humidité après quelques kilomètres seulement. J’ai vu mon ami Sébastien Julien un peu avant la fin et il m’a lancé: «tu peux terminer en bas de 10h». J’ai fait un sprint et j’ai tout donné dans le dernier kilomètre. Je pensais terminer très serré par rapport à mon objectif».

Le fait de retourner sur l’île de Kona pour une deuxième fois a bien servi Steeve Carpentier. «Je voulais casser la barre des 10h et j’ai finalement obtenu un temps de 9h57m36s. Je suis très content. En arrivant, je me souvenais du parcours et je savais comment la compétition se déroulait. Je me suis mis au centre du peloton pour la nage et ça a bien été. Le fait de vivre mon deuxième Ironman à Hawaï, ça a été sécurisant, car j’étais déjà passé par là», a-t-il raconté.

L’homme de fer a avoué ne pas avoir en tête de retourner à Hawaï pour prendre part à son troisième championnat du monde de suite. «C’est sûr que je vais y retourner un jour, mais je ne vise pas d’y retourner l’an prochain. Je laisse cependant la porte ouverte pour les prochaines années. Je vais tenter de me qualifier pour le championnat du monde du demi-Ironman, qui se tiendra au Mont-Tremblant le 7 septembre 2014».

L’enseignant à l’école secondaire Val-Mauricie travaille actuellement sur sa deuxième conférence, à travers laquelle il veut montrer que rien n’est impossible. «Je vais prendre un mois et demi de repos, où je vais faire de petits entraînements, mais rien de sérieux. Je vais préparer ma prochaine conférence, qui s’intitulera 3-2-1, action !, où j’inciterai les gens à se mettre en action dans leur vie, pour réaliser leurs rêves et projets».

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des