«Je suis comme chez nous ici» – Geneviève Caron

Photo de Bernard Lepage
Par Bernard Lepage
«Je suis comme chez nous ici» – Geneviève Caron
À titre de nouvelle directrice générale du parc national de la Mauricie, Geneviève Caron est également responsable des treize lieux historiques nationaux de Parcs Canada au Québec, notamment celui des Forges-du-Saint-Maurice, à Trois-Rivières. (Photo : L'Hebdo / Bernard Lepage)

NATURE. Arrivée en poste en janvier de cette année, Geneviève Caron n’a pas mis de temps à retrouver ses repères. Native de Québec, la nouvelle directrice générale du parc national connaissait bien la Mauricie pour y avoir vécu durant sept ans au début des années 2000.

«Mon travail m’a emmené à résider à plusieurs endroits au Québec, mais c’est ici que j’ai vécu le plus longtemps», souligne celle qui y était venue une première fois lors d’un stage d’études chez Gérard Crête et fils alors qu’elle étudiait à l’Université Laval pour devenir ingénieure forestier. Elle travaillera par la suite pour Stella-Jones à Hérouxville puis chez Abitibi-Consolidated où elle réalisera le premier aménagement forestier durable sur des terres publiques en Mauricie. «J’habitais à Grand-Mère à l’époque», se souvient-elle.

Alors que sa carrière professionnelle l’avait emmené du côté de la Rive-Nord de Montréal, Geneviève Caron décide avec son conjoint d’acheter une maison à Saint-Mathieu-du-Parc pour faire vivre la nature à leurs trois enfants, sans savoir qu’elle ne serait qu’à quelques minutes de voiture de son travail quelques années plus tard. «Le parc national pour moi, c’était mon terrain d’entraînement quand je demeurais ici», raconte celle qui est une habituée des Défis du parc et qui compte quelques marathons à son actif.

«Diriger le parc national, c’est une job de rêve pour moi, confie-t-elle. Je crois qu’on m’a choisi en raison de mon profil d’ingénieure forestier, de mon expérience en gestion des ressources naturelles et pour mon profil en développement économique régionale», ajoute Geneviève Caron qui agissait ces cinq dernières années comme directrice générale de Développement économique Canada pour le territoire du Centre-du-Québec.

Nouveau plan directeur

Son arrivée au parc national de la Mauricie coïncide alors que l’élaboration du nouveau plan directeur, qui guidera les futures décisions au cours des dix prochaines années, entre dans la dernière ligne droite. Les quatre grandes orientations (voir tableau) avaient été établies sous la direction de la directrice générale Nadine Blackburn et c’est celle qui lui a succédé qui a mené les consultations avec le public qui était invité à livrer ses commentaires jusqu’au 25 juin dernier.

«C’est du bonbon pour moi d’arriver à cette étape, car ça va me permettre avec mon équipe de traduire cette vision-là en opération», souligne Geneviève Caron qui prévoit matérialiser ces nouvelles orientations quelque part à l’automne. «En saison estivale, notre personnel est concentré à livrer les services aux visiteurs, à nettoyer le site, à réparer les bris», rappelle-t-elle.

Même s’il est trop tôt pour s’avancer, Geneviève Caron laisse entrevoir quelques pistes. La mise en valeur de l’héritage autochtone du parc, accentuer la collaboration avec les partenaires régionaux, favoriser la découverte du parc par le transport actif (marche, vélo, canot, etc.) plutôt qu’en voiture, etc.

«Le profil des visiteurs du parc a beaucoup changé depuis quelques années. La réfection de la route Promenade fait que les cyclistes sont beaucoup plus nombreux qu’auparavant, poursuit Geneviève Caron.. Dans toutes nos décisions, il faut toujours se rappeler que notre mission, c’est de préserver un milieu naturel auquel on donne accès au public.»

Concrètement, l’augmentation de la clientèle n’est pas un absolu en soi. «L’affluence au parc est en augmentation depuis quelques années. Mais pour préserver la qualité de l’expérience de nos visiteurs, il y a un maximum qui ne doit pas être dépassé. Mais on peut aussi le voir d’une autre façon. On peut absorber ces nouveaux visiteurs en les répartissant à travers les saisons ou bien sur le territoire. Le parc national à l’automne par exemple, c’est magique, mais ce n’est pas là qu’on a le plus de monde», termine Geneviève Caron qui souhaite faire de la population régionale des ambassadeurs du parc.

Nombre de visiteurs au parc national de la Mauricie

2020      189 088

2019      217 225

2018      162 909

Orientations du plan directeur 2020-2030 (ébauche)

  1. Protéger le patrimoine naturel et agir pour restaurer son intégrité
  2. Protéger les traces du passé et partager les histoires
  3. Une diversité d’expérience en toutes saisons, dans un cadre naturel et culturel unique
  4. Un parc national accessible et bien intégré à la communauté régionale
Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Marco Adamczewski
Marco Adamczewski
11 jours

Bon succès! Le Parc est entre de bonnes mains!