Jeux du Canada 2029: candidature conjointe pour Shawinigan et Trois-Rivières

Photo de Marie-Eve B. Alarie
Par Marie-Eve B. Alarie
Jeux du Canada 2029: candidature conjointe pour Shawinigan et Trois-Rivières
Le maire Michel Angers était flanqué de son homologue trifluvien, Jean Lamarche, pour officialiser cette annonce. (Photo : L'Hebdo / Marie-Eve Alarie)

SPORTS. Shawinigan et Trois-Rivières ont officialisé leur intention de déposer une candidature conjointe pour la tenue des Jeux d’été du Canada dans la région. Dès ce printemps, un comité de candidature sera formé et le processus pourra débuter.

«On se lance dans la course. On a les outils et les gens pour y arriver. Les gens avec nous sont prêts à embarquer dans cette aventure. En jumelant nos forces, on est assez important pour demander les Jeux du Canada», soutient le maire de Trois-Rivières, Jean Lamarche.

Chaque ville mettra à profit ses infrastructures sportives. Un inventaire des infrastructures des deux villes a d’ailleurs déjà été réalisé.

«On a été en mesure de déterminer ce qu’on a dans chaque ville et ce qu’il nous faut. Il faudra rehausser certaines de nos infrastructures. Ça nous permettra aussi de recevoir des événements d’envergure nationale en prévision des Jeux du Canada, ajoute Michel Angers, maire de Shawinigan. Les gens qui viennent nous visiter savent que la Mauricie est un terrain de jeu exceptionnel pour tous les amateurs de sports et de plein air. On souhaite mettre à profit ce cadre naturel unique et créer de l’engouement. On veut attirer et retenir les jeunes; on veut aussi se doter d’infrastructures de haut calibre afin d’accueillir, une fois les jeux passés, des événements sportifs majeurs.»

La présentation du projet a été faite aux deux conseils municipaux au début du mois de février, puis aux quatre députés de la région. C’est l’homme d’affaires shawinganais Claude Villemure qui dirige le groupe d’une soixantaine de bénévoles qui travaille sur les démarches de dépôt de candidature. Il faut dire que le processus est assez complexe.

Les prochains Jeux du Canada se tiendront en 2029, 2031 et 2033. Toutefois, la demande d’organisation des Jeux doit être faite par le gouvernement du Québec.

«Le gouvernement connaît déjà notre intérêt à organiser les Jeux, affirme le maire Angers. Il y a beaucoup d’étapes à respecter. Le dépôt de l’intention doit se faire en novembre, mais le fait d’annoncer notre intérêt devient un incitatif fort pour le gouvernement du Québec.»

Des retombées de plus de 100M$

Ultimement, c’est le gouvernement du Québec qui choisirait la ville hôte des Jeux du Canada dans l’éventualité où plusieurs villes souhaiteraient poser leur candidature.

Organiser les Jeux du Canada pourrait entraîner des retombées économiques importantes. Lors de leur tenue à Sherbrooke en 2013, les Jeux du Canada avaient généré des retombées économiques régionales de 110,7 M$. Ces retombées étaient de 92,4 M$ à Red Deer en 2019. Plusieurs emplois directs et indirects sont également créés ou maintenus grâce aux investissements faits dans les entreprises, les commerces et les firmes de services. Il en coûterait environ 50 M$ pour organiser un tel événement, dont 40% proviennent des deux ordres de gouvernement supérieur.

«Ça représente donc environ 30 M$ pour les deux villes mais ce n’est pas toujours de l’argent. Ça peut être aussi des prêts de services, précise Claude Villemure. Dans les prochaines années, notre rôle sera notamment d’accueillir des championnats canadiens. Il faut montrer qu’on est capable d’organiser des événements d’envergure. Ça demande environ six ans d’organisation pour les Jeux du Canada, doit deux ans de travail pour la mise en candidature et un autre quatre ans pour l’organisation des Jeux.»

Le comité de candidature est composé de François Bordeleau, ancien directeur général du Grand Prix de Trois-Rivières, Éric Bédard, entraîneur en patinage de vitesse courte piste, Éric Piché, associé chez Deloitte, Gena Déziel, directrice de Trois-Rivières Centre, Michel Morrissette, spécialiste du sport amateur régional,  et Marie-Eve Nault, directrice et coordonnatrice des services aux athlètes et entraîneurs chez Excellence sportive Mauricie.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires