Jimmy Pellerin/Steve Lajoie couronnés en C2: L’As du Piano réalise un sans faute en Rabaska

Photo de Jonathan Cossette
Par Jonathan Cossette
Jimmy Pellerin/Steve Lajoie couronnés en C2: L’As du Piano réalise un sans faute en Rabaska
Photo Jonathan Cossette

C’est sous la pluie que la 86e Classique internationale de canots de la Mauricie s’est amorcée, ce lundi après-midi. Pas moins de trois embarcations se sont livré une chaude lutte jusqu’à la toute fin, permettant à Jimmy Pellerin et Steve Lajoie de remporter les grands honneurs.

Mathieu Pellerin/Matt Meersman ont tout juste devancé Pellerin et Lajoie au fil d’arrivée de l’Île St-Quentin, tandis que Guillaume Blais/Samuel Frigon suivaient derrière. Pellerin/Lajoie détenaient 14 secondes d’avance après deux étapes, remportant la Classique 2019 au cumulatif. Ce même Lajoie l’avait emporté avec Andrew Triebold l’an dernier devant Guillaume Blais/Samuel Frigon et Jimmy Pellerin/Joël Lacroix.

«C’était serré! C’était moins le fun pour nous autres, mais plus le fun pour les autres (Rires)», a lancé Lajoie. «Je pense que nous étions en contrôle. Il fallait être alerte, car les gars nous ont essayés à quelques places, mais on était plus fort qu’eux autres au final et c’est ce qui a fait la différence.»

«C’est le finish de la deuxième étape qui a été le plus important. On avait parlé d’aller chercher la victoire avec 5 et 6 secondes pour être assez confortable en finale. (…) Maintenant, on va aller se reposer. Jimmy va revenir, c’est sûr, mais moi je commence à me faire vieux. On va voir!»

Pour Jimmy Pellerin, il s’agissait d’une première victoire en carrière. «J’ai eu du plaisir en masse et surtout avec le fait d’avoir mon frère Mathieu pas loin. On s’est chauffé tout le long et ç’a été serré.»

Mathieu Pellerin/Matt Meersman ont quant à eux pris la deuxième marche du podium, devant Guillaume Blais/Samuel Frigon.

Le duo Jimmy Pellerin/Steve Lajoie avait remporté la deuxième tranche devant Mathieu Pellerin/Matt Meersman et Tommy Pellerin/Weston Willoughby. La première épreuve avait été dominée par Mathieu Pellerin et Matt Meersman. Les duos Jimmy Pellerin/Steve Lajoie et Guillaume Blais/Samuel Frigon suivaient derrière.

Photo Jonathan Cossette

Rabaska

L’As du Piano a poursuivi sa domination, ce lundi, en remportant la troisième étape, lui conférant un triplé. «Ce fut une course extrêmement serrée avec les Spartiates, mais aussi avec Hockey Lemay qui n’était pas loin. Je ne sais pas le résultat final, mais ce n’est pas une course qui ressemble à une domination. Il y a l’équivalent d’environ une heure et 30 minutes en tout que nous avons eu l’avance, probablement? Ça s’est joué sur des détails», a commenté Guillaume Lamontagne, assistant capitaine.

«La dernière épreuve était la plus courte, mais la plus intense. Il y avait plusieurs points stratégiques, dont les rapides et les portages. C’était important de garder le contrôle. (…) L’an dernier, on avait une mauvaise année. Ça nous a donné la motivation de se remettre en place, de regarder ce qu’on avait mal fait et d’apporter les correctifs. On a fait un excellent travail finalement.»

L’As du Piano avait remporté la première étape de justesse devant les Spartiates, soit par 35 centièmes de seconde. Il avait ensuite récidivé lors de l’épreuve médiane, cette fois en devançant par plus de 40 secondes les Spartiates et par plus de 3 minutes la formation d’Hockey Lemay.

L’As du Piano rachète donc une classique 2018 difficile où il avait pris le 7e rang. C’est le Pro-Mec Élite qui l’avait alors remporté par plus de 23 minutes devant les Spartiates.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des