Jonathan Bédard prêt pour le niveau universitaire américain

Jonathan Bédard prêt pour le niveau universitaire américain

Jonathan Bédard

Crédit photo : (Photo gracieuseté)

TENNIS. Le Shawiniganais Jonathan Bédard caresse toujours le rêve de devenir un joueur de tennis professionnel, et pour ce faire, il entend faire sa place avec une université américaine.

Âgé de 19 ans, Jonathan a eu de bons résultats chez les juniors avec une fiche de 200 gains contre 111 défaites de 2010 à 2017. Toutefois, il avoue que son passage au niveau senior aurait pu être meilleur. Il a gagné un tournoi, perdu en finale une fois, et il a été éliminé dès le premier tour. «C’est plus difficile parce qu’on joue moins de tournois qu’au niveau junior. Mais ça me laisse plus de temps pour pratiquer.»

Une quinzaine d’universités américaines courtisent le jeune homme, et il compte pouvoir faire sa place dès septembre 2018 au pays de l’oncle Sam.

«Plusieurs universités m’ont approché, et pour moi, le Presbyterian College en Caroline du Sud se démarque. L’équipe de tennis évolue en division 1. Le tennis fait partie du circuit de la NCAA au même titre que les gros sports aux États-Unis comme le football ou le basketball. Il y a un gros volume de frappe. On affronte d’autres universités et ce sont les points de l’équipe au cumulatif qui compte pour la victoire.»

Pourquoi pencher vers les États-Unis plutôt qu’une université d’ici? «C’est surtout en raison du niveau de tennis et le volume de frappe que les joueurs peuvent avoir par semaine. Il n’y a pas autant d’entraînement ou autant de parties dans les universités au Québec. Comme il y a un grand bassin de joueurs, le calibre est plus fort. Et ça me permettra d’être bilingue.»

À la fin du mois, l’entraîneur du Presbytarian College viendra voir Jonathan jouer lors d’un tournoi. «Ça va définir si l’entraîneur me veut dans l’équipe. Alors je ne prendrais pas de décision avant qu’il vienne. Idéalement, je veux faire mon choix pour l’université à la mi-mai. Je suis vraiment excité, c’est une nouvelle étape dans ma vie. C’est une grosse décision aussi. J’ai vraiment hâte.»

Jonathan explique également que la force des joueurs d’une équipe universitaire jouera pour son choix. «Je veux affronter les meilleurs joueurs possible à tous les jours. C’est pourquoi le Presbyterain College m’intéresse plus. C’est certain que je vais pouvoir progresser en jouant pendant quatre ans sur le circuit de la NCAA. J’espère que ça pourra m’aider pour atteindre mon objectif de jouer au niveau professionnel.»

Poster un Commentaire

avatar