Judo: nouveau programme pour faire bouger les enfants

Photo de Patrick Vaillancourt
Par Patrick Vaillancourt
Judo: nouveau programme pour faire bouger les enfants
Une activité d’initiation au programme Karibou a eu lieu le 18 août dernier au parc Saint-Maurice. (Photo : Courtoisie)

JUDO. Voilà maintenant 6 ans que le Club de judo de Shawinigan est installé au centre communautaire au coin du boulevard des Cèdres et de la 4e Rue de la Pointe.

Une belle nouveauté fait son apparition cette année avec le programme Karibou destiné pour les jeunes enfants de 1 à 5 ans.

Plus de 120 membres participent aux différentes activités du Club de judo de Shawinigan et seulement 5% de ce nombre sont des adultes.

«Nous avons commencé nos activités en 2013 avec 15 jeunes et ça augmentés à chacune des sessions. Notre objectif est de faire un club de judo qui est familial. C’est vraiment dans un but ludique. On veut que les jeunes s’amusent et bougent», explique la présidente et directrice du club, Nancy Leguë.

Bien entendu, les jeunes de 1 à 5 ans qui participent au programme Karibou ne commenceront pas à réaliser des prises de judo sur le tatami, c’est plutôt le réveil de toute la motricité du corps qui est visé, tout en inculquant les notions de base du judo, comme le respect.

«On s’est aperçu que les petits frères et les petites sœurs de nos jeunes membres étaient trop petits pour participer aux cours. Après notre première année, on a instauré des cours de motricités pour les 3-4 ans, l’année suivante on a ajouté les deux ans. Donc ça fait quatre ans qu’on reçoit des enfants de 2 à 4 ans. Et nous avons eu de la demande pour du 1 an. On a décidé d’acheter la licence du programme Karibou. Nos entraîneurs reçoivent de la formation pour bien encadrer les enfants. Il n’y a tellement pas d’activité pour les 1 et 2 ans, qu’on sait qu’on va aller chercher beaucoup de jeunes familles. Ç’a vraiment été conçu par des spécialistes en psychomotricité, par des psychologues de la petite enfance, par des techniciens en loisir, il y a une grosse équipe qui s’est penchée sur les besoins des enfants», ajoute Mme Leguë.

En plus du volet physique pour la motricité de l’enfant, le volet social est aussi mis de l’avant pour que l’enfant puisse communiquer avec les autres.

Pour plus d’informations, il est possible de consulter le site Web à l’adresse https://judoshawinigan.com/accueil.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des