La CAQ s’attaque aux baux de villégiature

La CAQ s’attaque aux baux de villégiature

Les candidats Donald Martel et Marie-Louise Tardif discutent avec des propriétaires de chalets de villégiature.

Crédit photo : (Photo l'Hebdo Patrick Vaillancourt)

ÉLECTIONS. La candidate de la Coalition Avenir Québec (CAQ) dans Laviolette-Saint-Maurice, Marie-Louise Tardif, soutient que son parti s’engagera à maintenir toutes les augmentations futures de locations de terrains de villégiatures à un taux qui ne dépasse pas l’inflation.

Mme Tardif était accompagnée de Donald Martel, candidat caquiste dans Nicolet-Bécancour, lors de cette annonce au nom de leur parti.

Selon la CAQ, de nombreux citoyens de la région, qui louent des emplacements de villégiature sur des terres du domaine de l’État, sont victimes d’une injustice, lésés par un procédé d’évaluation qui leur fait payer jusqu’à quatre fois plus cher qu’ailleurs la location d’un terrain d’une superficie équivalente.

«Il faut corriger cette injustice qui pénalise encore des gens de chez nous. C’est la raison pour laquelle mon parti s’engage à maintenir toutes les augmentations futures à un taux qui ne dépasse pas l’inflation», affirme Marie-Louise Tardif.

Cette mesure est mise de l’avant pour tout le Québec.

À titre d’exemple, la candidate souligne qu’à Sainte-Thècle, on retrouve des baux de villégiature qui sont parmi les plus chers au Québec, devant Mont-Tremblant, Rimouski, Mont-Laurier et Saint-Donat.

«En fait, le prix du loyer des terres de Sainte-Thècle se situait l’an dernier au deuxième rang des baux les plus chers au Québec. C’est contre toute logique», indique Mme Tardif.

 Donald Martel suit la situation de près

Le candidat de la CAQ dans la circonscription de Nicolet-Bécancour, Donald Martel, a suivi de près ce dossier à titre de porte-parole régional de son parti. Il reproche aux cinq députés libéraux leur inaction face à ce problème.

«Tout comme dans le cas de la taxe scolaire, les députés libéraux se sont montrés d’une discrétion totale sur cette question. Ils ont été d’excellents soldats pour leur parti, mais de piètres défenseurs de la Mauricie», soutient M. Martel.

Poster un Commentaire

avatar